Wall Street démarre le 4e trimestre sur une note positive

mardi 1 octobre 2013 15h45
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a démarré le quatrième trimestre sur une note positive mardi, malgré l'inquiétude qui plane après la fermeture d'une partie des services fédéraux faute d'accord budgétaire.

La Maison blanche a ordonné lundi la fermeture partielle des services d'un Etat fédéral américain privé de budget, une première depuis dix-sept ans et le résultat de trois ans de divisions entre le Congrès et Obama.

De ce fait, la publication de l'indice des dépenses de construction du mois d'août, prévue à 14h GMT, a été reportée.

Après son recul de la veille, l'indice Dow Jones gagne 0,08% dans les premiers échanges, à 15.142,00 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,16% à 1.684,26 et le Nasdaq Composite prend 0,23% à 3.780,2.

Sur l'ensemble du mois de septembre, le Dow Jones venait de gagner 2,2%, le S&P 3% et le Nasdaq 5,1%, tandis que sur l'ensemble du troisième trimestre, les trois indices sont ressortis en hausse de, respectivement, 1,5%, 4,7% et 10,8%.

"Les investisseurs s'attendent à ce que (ces fermetures) soient d'assez courte durée et que leur impact soit minime avec un peu de chance, mais plus elles se prolongeront et plus Washington sera sous pression", note Robert Pavlik, responsable de la stratégie chez Banyan Partners LLC à New York.

"Si la situation se prolonge pendant plus de quelques jours, on va vraiment voir la volatilité y remettre du sien."

Certains observateurs estiment en outre qu'il est préférable que le blocage entre parlementaires ait lieu autour du budget, plutôt qu'autour du plafond de la dette.

Aux valeurs, Merck s'adjuge 3,2% après avoir annoncé qu'il comptait réduire ses charges d'exploitation annuelles de 2,5 milliards de dollars d'ici la fin de 2015 et supprimer 8.500 emplois.

Ryan Vlastelica; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Wall Street a démarré le quatrième trimestre sur une note positive mardi, malgré l'inquiétude qui plane après la fermeture d'une partie des services fédéraux faute d'accord budgétaire. Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones gagne 0,08%, le S&P-500 progresse de 0,16% et le Nasdaq prend 0,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar