Signes de stabilisation du marché automobile en septembre

mardi 1 octobre 2013 18h57
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont donné en septembre de nouveaux signes de stabilisation, aidées par le succès de plusieurs nouveautés récentes, notamment chez le groupe Renault qui, tous véhicules confondus, détrône PSA pour la première fois depuis deux ans.

Selon les chiffres publiés mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), il s'est immatriculé le mois dernier 142.211 voitures neuves, soit une hausse de 3,4% par rapport à septembre 2012.

Septembre 2013 ayant compté cette année un jour ouvrable de plus, les immatriculations ressortent en revanche en baisse de 1,5% en données corrigées des jours ouvrables.

En août, elles avaient rechuté de 10,9% en données brutes, après +0,9% en juillet.

"On sent bien un effet de stabilisation sur cette deuxième partie d'année, voire un léger redécollage, mais à prendre avec précaution car on reste à des niveaux très bas", a commenté François Roudier, porte-parole du CCFA.

Le Comité a maintenu sa prévision d'une baisse de 8% environ du marché automobile français sur l'ensemble de l'année. Au cours des neuf premiers mois, les immatriculations ressortent en repli de 8,5% en données brutes, et de 8% en données CJO.

Le groupe Renault continue depuis juin a tirer son épingle du jeu avec un bond de 18,1% de ses immatriculations en septembre en données brutes, reflet de la demande pour la nouvelle Clio 4 et sa variante Captur. Les immatriculations de la marque Renault ont grimpé de 19,3% tandis que celle de la marque low cost Dacia ont progressé de 11,1%.

En additionnant les immatriculations de voitures et d'utilitaires légers sur le mois, Renault et Dacia détrônent même PSA comme premier groupe automobile par les ventes en France. Le constructeur au losange y était déjà parvenu, en septembre 2011, mais cette fois à la faveur d'un rattrapage après les perturbations engendrées par le tsunami au Japon.   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE