Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé

jeudi 26 septembre 2013 08h11
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini dans le désordre mercredi, les marchés continuant de manquer de direction face aux incertitudes sur l'évolution de la politique monétaire de la Fed et le budget fédéral américain.

Ces inquiétudes pèsent également sur le dollar alors que les grands indices américains relèvent un peu la tête, après quatre séances de baisse, à la suite d'un rebond des ventes de logements au mois d'août.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé sur une note stable (-0,01% à 4.195,35 points). Le Footsie britannique a cédé 0,3% et le Dax allemand a été quasiment inchangé (+0,01%), tandis que l'indice EuroStoxx 50 a pris 0,15% et que le FTSEurofirst 300 a perdu 0,10%.

Wall Street progresse de plus de 0,2% à la clôture en Europe, même si les investisseurs jugent de plus en plus crédible la menace d'un défaut sur la dette fédérale américaine, si le Congrès refuse de relever le plafond de la dette et autoriser de nouveaux emprunts d'ici le 1er octobre.

Les élus républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, demandent des coupes dans les dépenses publiques en échange du relèvement du plafond d'endettement de l'Etat fédéral, actuellement fixé à 16.700 milliards de dollars (12.300 milliards d'euros), ce que refuse l'administration démocrate du président Barack Obama.

"Les investisseurs restent perplexes en ce qui concerne la politique de la Fed et l'attention se tourne maintenant vers les négociations entre les démocrates et les républicains à Washington", dit Guillaume Dumans, économiste chez 2Bremans. "Après un tel 'rally', les investisseurs sont très prudents."

L'EuroStoxx 50 a pris 7,5% depuis début septembre et le CAC 40 6,65%.

Aux valeurs, Deutsche Bank a perdu 2,5% après avoir annoncé que les revenus de sa banque d'investissement seraient en recul sensible au troisième trimestre en raison de la baisse d'activité sur les marchés obligataires. Commerzbank a chuté de 6,03%.

Egalement en baisse, le titre de la banque suédoise Nordea a cédé 2,59% à la suite du désengagement total de l'Etat.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES