Les valeurs à suivre sur les marchés américains

lundi 23 septembre 2013 13h37
 

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi sur les marchés américains

* ALCOA, composant du Dow Jones depuis 1959, sort ce lundi de l'indice phare de Wall Street, tout comme BANK OF AMERICA et HEWLETT-PACKARD, dans le cadre du plus important remaniement du Dow depuis près de dix ans.

GOLDMAN SACHS, NIKE et VISA remplaceront les trois sortants.

* BLACKBERRY a annoncé vendredi après la clôture de lourdes pertes pour le deuxième trimestre de son exercice, la suppression de plus d'un tiers de ses effectifs, soit environ 4.500 emplois, et un recentrage de ses activités sur la clientèle professionnelle.

Cette dernière manoeuvre est toutefois considérée un geste désespéré par les analystes financiers, qui ne voient pas comment le groupe canadien, également coté sur le Nasdaq, pourrait s'en sortir.

* LOCKHEED MARTIN. Le département américain de la Défense a annoncé vendredi après la clôture la conclusion d'un contrat de quatre milliards de dollars avec le numéro un mondial de la défense, portant sur la fourniture aux Etats-Unis et aux Emirats arabes unis de composants du système de défense antimissile Terminal High Altitude Area Defense (THAAD).

* GENERAL ELECTRIC a annoncé avoir décroché trois contrats en Algérie pour un montant total de 2,7 milliards de dollars, portant notamment sur la fourniture de turbines à six sites de production d'électricité.

Par ailleurs, selon le magazine Barron's, le titre du conglomérat industriel pourrait gagner plus de 30% sur les deux années à venir après avoir affiché pendant une décennie des performances inférieures à celles du marché dans son ensemble.

* AT&T a dit vendredi qu'il réfléchissait à différentes options permettant de "monétiser" ses relais mobiles, tout en précisant que la conclusion d'un éventuel accord avec un acheteur dépendrait de la manière dont ce dernier continuerait d'utiliser ces équipements.   Suite...

 
BlackBerry, qui a annoncé de lourdes pertes pour le deuxième trimestre de son exercice et la suppression de plus d'un tiers de ses effectifs, à suivre lundi sur les marchés américains. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic