Marchés européens en légère hausse, nouveaux records de clôture

mercredi 18 septembre 2013 18h30
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse mercredi, à de nouveaux records de clôture, tandis que Wall Street perd un peu de terrain, en attendant le premier pas de la Fed vers une sortie de son plan de soutien à la croissance.

Les investisseurs hésitent à prendre des positions sur le marché alors que la Réserve fédérale américaine s'apprête retrancher quelque 10 milliards de dollars de son programme mensuel de rachats d'actifs, actuellement à 85 milliards, qui a très largement contribué au "rally" des marchés financiers.

L'annonce doit avoir lieu à 18h00 GMT. Elle sera suivie d'une conférence de presse du président de la Fed Ben Bernanke à 18h30 GMT.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,6% à 4.170,40 points, son plus haut niveau depuis septembre 2008, mois de la faillite de Lehman Brothers, un point d'orgue de la crise financière. En incluant les dividendes versés par les sociétés de l'indice phare de la place parisienne, le CAC 40 est même revenu à son niveau de janvier 2008, à 9.249,72 points.

Le Footsie britannique a cédé 0,17% mais le Dax allemand a pris encore 0,45%, touchant un nouveau record historique, tandis que l'indice EuroStoxx 50 gagnait 0,62%, à un record de plus de deux ans.

Les marchés, qui ont déjà largement pris en compte le ralentissement des rachats de la Fed, ne devraient pas être trop secoués par l'annonce, qui a été préparée de longue date par les responsables de la banque centrale.

Les intervenants, notamment à Wall Stret, s'inquiètent davantage du risque de bataille au Congrès américain qui s'annonce sur le plafond de la dette.

Ils seront néanmoins attentifs aux déclarations de Ben Bernanke sur le rythme à venir du ralentissement du programme d'injections de liquidités.

"Si vous le faites trop dépendre des indicateurs économiques (...) cela déclenchera de la volatilité", estime William de Vijlder, responsable de la stratégie et partenaire chez BNP-Paribas Investment Partners.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES