ArcelorMittal vend 21% de sa filiale algérienne

mardi 17 septembre 2013 20h05
 

ALGER (Reuters) - ArcelorMittal vendra à Alger une participation de 21% dans sa filiale algérienne au prix nominal, permettant ainsi à l'Algérie de devenir majoritaire, a déclaré le Premier ministre mardi, cité par Algérie Presse Service.

"Le dossier d'ArcelorMittal connaîtra prochainement une avancée qui permettra à l'Etat de détenir 51%, au dinar symbolique, de cette structure", a déclaré Abdelmalek Sellal cité par l'APS.

La prise de contrôle du complexe industriel d'El Hadjar, situé dans la ville d'Annaba, dans l'est du pays, faisait l'objet de spéculations et c'est la première fois qu'une annonce officielle est faite sur ce dossier.

Le groupe de sidérurgie avait acquis en 2011 70% de l'entité, qui appartenait auparavant à 100% à l'Etat algérien.

Elle a produit 580.000 de tonnes d'acier en 2012. Alger entend porter cette production à 2,2 millions de tonnes chaque année.

Hamid Ould Ahmed, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny

 
ArcelorMittal vendra à Alger une participation de 21% dans sa filiale algérienne au prix nominal, permettant ainsi à l'Algérie de devenir majoritaire. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a précisé que l'Etat détiendrait 51% pour un prix "symbolique". /Photo d'archives/REUTERS/Laurent Dubrule