September 17, 2013 / 11:34 AM / 4 years ago

Les Bourses européennes en légère baisse à mi-séance

3 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes restent en légère baisse à mi-séance après leurs records atteints la veille, de mauvais chiffres sur le marché automobile en Europe et l'attente de la réunion de la Fed incitant les investisseurs à la prudence. À Paris, le CAC 40 perdait 0,34% vers 13h et à Francfort, le Dax cédait 0,23%. /Photo prise le 17 septembre 2013/Remote

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restent en légère baisse à mi-séance après leurs records atteints la veille, de mauvais chiffres sur le marché automobile en Europe et l'attente de la réunion de la Fed incitant les investisseurs à la prudence.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,34% à 4.138,23 points vers 13h, tout en se maintenant à ses plus hauts niveaux depuis février 2011 atteints la veille. À Francfort, le Dax cède 0,23% tout en restant à des pics historiques, tandis qu'à Londres, le FTSE recule de 0,4%.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 se replie de con côté de 0,36%, tout en restant a ses plus hauts niveaux depuis mai 2011.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,11% à 0,14%, dans un marché également dominé par l'attentisme.

Le secteur automobile (-1,4%) arrive en queue de peloton après l'annonce d'une baisse de 4,9% des immatriculations en Europe en août, après une brève embellie en juillet. Peugeot, dont les ventes ont chuté de 18%, perd 2,81%, un des plus nets reculs du SBF120.

"Les statistiques automobiles montrent qu'il y a encore quelques problèmes structurels en Europe (...) et si la Fed annonce une réduction de ses rachats d'actifs, cela devrait encourager les prises de bénéfices que l'on constate déjà", estime Joe Rundle, responsable du trading chez ETX Capital. "Et il y aura un petit repli, ce qui représentera une bonne opportunité d'achat."

A l'issue de son comité de politique monétaire mardi et mercredi, la Réserve fédérale américaine devrait annoncer une légère réduction, de l'ordre de 10 milliards de dollars, de son plan de rachats d'actifs, selon les économistes. La décision sera annoncée mercredi à 18h GMT.

Selon Joe Rundle, cette décision devrait être accompagnée de propos rassurants et ne devrait donc pas affecter durablement les marchés financiers, qui de surcroît ont déjà accusé le coup depuis les premières annonces en mai.

Philips cède 2,4%, les nouveaux objectifs à moyen terme du groupe néerlandais ayant déçu certains analystes.

Le dollar et le Bund allemand à 10 ans perdent un peu de terrain en attendant la décision de la Fed, tandis que l'accord russo-américain sur les armes chimiques syriennes continue à provoquer une détente sur le marché du pétrole, le baril de Brent se traitant à 109,60 dollars (-0,5%).

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below