13 septembre 2013 / 10:55 / dans 4 ans

Les Bourses européennes en petite baisse à mi-séance

Les Bourses européennes sont en petite baisse à mi-séance, marquant le pas après deux semaines de franche progression. À Paris, le CAC 40 perdait 0,24% vers 12h35. À Francfort, le Dax reculait de 0,23%. /Photo prise le 13 septembre 2013/REUTERS/Remote

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en petite baisse à mi-séance, marquant le pas après deux semaines de franche progression, et Wall Street est attendue sans tendance bien nette, à l‘approche de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis, les 17 et 18 septembre.

En dépit d‘une statistique de l‘emploi d‘août médiocre, il est probable que la Réserve fédérale américaine annoncera la semaine prochaine une réduction de ses rachats obligataires au vu des progrès économiques accomplis depuis l‘an passé.

À Paris, le CAC 40 perd 0,24%% (-9,78 points) à 4.096,85 points vers 12h35. À Francfort, le Dax recule 0,23% et à Londres, le FTSE cède 0,26%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,29%.

La baisse des actions européennes est néanmoins limitée par des acquisitions dans le secteur de la santé, en particulier en Allemagne où le groupe Fresenius doit racheter 43 hôpitaux à Rhön-Klinikum pour 3,07 milliards d‘euros.

L‘action Rhön-Klinikum monte de 10,71% à 19,32 euros et enregistre la plus forte progression de l‘Eurostoxx 600, tandis que Fresenius avance de 4,57% à 91,96 euros.

Parmi les autres évolutions notables, Kabel Deutschland gagne 6,15% à 91,7 euros au lendemain de l‘annonce par Vodafone de l‘acquisition du minimum requis de 75% de réponses positives à son offre de 7,7 milliards d‘euros sur le premier câblo-opérateur allemand.

À Wall Street, les futures sur le Dow Jones annoncent une ouverture en hausse de 0,02%, tandis que le Standard & Poor’s 500 pourrait au contraire baisser de 0,10%, alors que les investisseurs attendent dans l‘après-midi plusieurs indicateurs, dont les ventes au détail en août et la première estimation de l‘indice Reuters-Michigan.

Sur le marché des changes, le dollar est en petite hausse face à un panier de six devises, après l‘annonce par la presse japonaise du choix de Lawrence Summers, considéré comme partisan d‘une politique monétaire durcie, par Barack Obama pour remplacer Ben Bernanke à la tête de la Fed. Cette nouvelle fait à l‘inverse baisser les futures sur le Bund allemand.

“Larry Summers est perçu comme moins accommodant que Ben Bernanke, mais personne ne sait vraiment quelles sont ses positions en matière de politique monétaire”, prévient Michael Hewson, analyste pour CMC Markets. “Je pense que c‘est avant tout l‘incertitude qui rend les investisseurs nerveux.”

Le cours du baril de Brent est en baisse et est momentanément passé sous les 112 dollars, alors que John Kerry et Sergueï Lavrov, respectivement chefs des diplomatie américaine et russe, ont eu à Genève des discussions destinées à trouver un accord pour éviter des frappes occidentales en Syrie.

Julien Dury pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below