Les constructeurs allemands se ruent sur les crossovers

lundi 9 septembre 2013 11h35
 

par Paul Lienert et Andreas Cremer

FRANCFORT (Reuters) - Les constructeurs automobiles allemands accélèrent leur incursions dans le segment des véhicules "crossover" haut de gamme, afin de répondre à une demande pour des voitures alliant les fonctionnalités d'un modèle de type 4x4 (ou SUV) et les performances et le confort de berlines luxueuses.

BMW, numéro un mondial des voitures haut de gamme, ainsi que Daimler, le numéro trois avec Mercedes, prévoient tous deux de porter à sept le nombre de crossovers dans leurs portefeuilles de produits d'ici 2020, selon des sources fournisseurs.

Audi, filiale de Volkswagen et numéro deux mondial du segment haut de gamme, portera de son côté le nombre de ses crossover à six, selon ces mêmes sources.

L'an dernier, près d'une voiture haut de gamme sur quatre vendue en Europe était un crossover ou un sports utility vehicle (SUV) et cette catégorie de marché continue de croître en dépit des inquiétudes sur la consommation et la taille de ce type de voitures, note le cabinet britannique LMC Automotive.

Selon Herbert Diess, chargé du développement chez BMW, le boom des crossovers s'explique en partie par la volonté de certains consommateurs de vouloir se distinguer de la masse, ajoutant que ces voitures véhiculaient l'image d'un "certain style de vie".

La montée en puissance des géants allemands dans les crossovers témoigne d'une tendance de fond. Le salon de Francfort, qui ouvre mardi ses portes à la presse, montrera que BMW, Volkswagen et Daimler ne sont pas les seuls sur les rangs.

Le britannique Jaguar, détenu depuis quelques années par l'indien Tata Group, avait étudié il y a dix ans la faisabilité d'un modèle de luxe 4x4 avant d'abandonner le projet.

Le groupe songe désormais à un crossover -qui sera le premier de son histoire- comme en témoignera le concept C-X17 présenté à Francfort.   Suite...