Un parc immobilier de 6 milliards d'euros pour le Qatar en France

dimanche 8 septembre 2013 14h28
 

par Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Le Qatar s'est constitué un parc immobilier de plus de 6 milliards d'euros sur les dix dernières années en France dans le résidentiel très haut de gamme et les sites commerciaux ou touristiques de prestige à la faveur d'un régime fiscal dérogatoire, montrent des documents administratifs et juridiques consultés par Reuters.

Une quarantaine d'actifs immobiliers acquis par l'émirat du Qatar en France soit en direct, soit au travers de son fonds souverain ou encore par le biais d'investissements réalisés en propre par des membres de la famille régnante al Thani ont ainsi été identifiés.

L'émirat et son fonds souverain contrôle une dizaine de ses biens immobiliers pour une valeur totale de près de 3 milliards d'euros, selon les données compilées par Reuters.

Un fond créé par l'ex-émir, cheikh Hamad ben Khalifa al Thani, qui a abdiqué en juin en faveur de son fils cheikh Tamin, en détient neuf et ses enfants, dont le nouvel émir, six.

Les autres sont contrôlés soit par d'autres membres de la famille soit par des hommes d'affaires qui entretiennent des liens étroits avec la famille régnante comme Ghanim bin Saad al-Saad.

L'ancien émir du Qatar s'est ainsi porté acquéreur du célèbre showroom Citroën des Champs-Elysées mis en vente par PSA, qui confronté à d'importantes difficultés financières, a cédé pour deux milliards d'actifs en 2012.

Les Qataris bénéficient en France d'un régime fiscal dérogatoire controversé en vertu d'un accord bilatéral dont la dernière mouture remonte à 2008 et qui exempte d'imposition sous certaines conditions les plus values immobilières.

Il s'agissait notamment pour Paris de proposer des conditions au moins aussi attractives que Londres à un moment où la crise financière avait exacerbé la concurrence pour attirer les investissements des pays exportateurs de pétrole et de gaz, enrichis par l'envolée des cours, soulignent plusieurs experts.   Suite...

 
Vue des Champs-Elysées. Le Qatar s'est constitué un parc immobilier de plus de 6 milliards d'euros sur les dix dernières années en France dans le résidentiel très haut de gamme et les sites commerciaux ou touristiques de prestige à la faveur d'un régime fiscal dérogatoire, montrent des documents administratifs et juridiques consultés par Reuters. L'ancien émir du Qatar s'est notamment porté acquéreur du célèbre showroom Citroën des Champs-Elysées mis en vente par PSA. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier