Enquête américaine sur les activités de GSK en Chine

samedi 7 septembre 2013 09h46
 

NEW YORK/LONDRES (Reuters) - Les autorités américaines ont ouvert une enquête sur les activités de GlaxoSmithKline (GSK) en Chine, où le groupe pharmaceutique britannique est soupçonné de corruption, a-t-on appris auprès de trois sources proches de l'affaire.

L'enquête entre dans le cadre d'investigations plus larges sur les pratiques commerciales des laboratoires pharmaceutiques en Chine, a précisé l'une des sources. Le département américain de la Justice a étendu son enquête sur GSK à d'autres pays pour tenir compte des allégations chinoises, a-t-on ajouté.

Un représentant de la firme interrogé vendredi par Reuters a confirmé l'information.

"Depuis l'ouverture de l'enquête en Chine, nous avons pris contact avec les organes de tutelle concernés. Il s'agit notamment du département de la Justice et nous avons entamé un dialogue avec eux", a déclaré David Mawdsley, porte-parole de GSK à Londres.

La police chinoise a annoncé en juillet l'arrestation de quatre dirigeants du laboratoire soupçonnés d'avoir versé jusqu'à trois milliards de yuans (375 millions d'euros) de pots de vins via des agences de voyages et de conseils.

Emily Flitter, Jean-Philippe Lefief pour le service français

 
Les autorités américaines ont ouvert une enquête sur les activités de GlaxoSmithKline (GSK) en Chine, où le groupe pharmaceutique britannique est soupçonné de corruption, selon trois sources proches de l'affaire. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor