La reprise est là mais la crise n'est pas finie, dit le G20

vendredi 6 septembre 2013 17h18
 

par Lidia Kelly

SAINT-PETERSBOURG (Reuters) - Le Groupe des Vingt (G20) a prévenu vendredi que l'économie mondiale voyait sa situation s'améliorer mais qu'il était prématuré d'annoncer la fin de la crise, en particulier à cause de la volatilité des marchés émergents.

Dans un communiqué publié à l'issue du sommet de jeudi et vendredi, les dirigeants du G20 ont réitéré la position exprimée en juillet par leurs ministres des Finances et banquiers centraux, qui avaient demandé que toute évolution des politiques monétaires bénéficie d'une meilleure communication et soit décidé après "des efforts coordonnés".

La perspective d'un ralentissement prochain du programme de rachat d'actifs de la Réserve fédérale des Etats-Unis a fragilisé ces derniers mois les marchés des pays émergents, dont la croissance était jusqu'alors alimentée entre autres par l'afflux de dollars.

Le communiqué du G20 a cependant été publié peu après la publication de chiffres décevants sur l'emploi en août aux Etats-Unis, ce qui a éloigné la perspective d'une diminution imminente de la politique accommodante de la Fed.

"Face à une volatilité financière de plus en plus importante, les marchés émergents sont d'accord pour mener les actions nécessaires afin de soutenir la croissance et maintenir la stabilité, y compris des mesures destinées à améliorer les fondamentaux, améliorer la résistance aux chocs extérieurs et renforcer les systèmes financiers", dit le communiqué.

LA RIGUEUR MISE DE CÔTÉ

Andreï Bokarev, directeur du département des relations internationales du ministère des Finances, a précédemment fait état de débats "difficiles" sur l'état de la conjoncture économique mondiale.

La Chine et la Russie ont annoncé jeudi que les pays émergents du groupe des BRICS, parmi lesquels se trouvent aussi le Brésil, l'Inde et l'Afrique du Sud, allaient contribuer à hauteur de 100 milliards de dollars (76 milliards d'euros) à un fonds destiné à stabiliser le marché des changes.   Suite...

 
Les dirigeants du G20 réunis à Saint Pétersbourg. Le Groupe des Vingt a prévenu vendredi que l'économie mondiale voyait sa situation s'améliorer mais qu'il était prématuré d'annoncer la fin de la crise, en particulier à cause de la volatilité des marchés émergents. /Photo prise le 6 septembre 2013/REUTERS/Mikhail Klimentyev/RIA Novosti/Kremlin