Wall Street finit en petite hausse avant l'emploi

jeudi 5 septembre 2013 22h25
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a signé jeudi une troisième séance de hausse d'affilée, à la faveur de statistiques économiques positives, mais les gains ont été modestes à la veille de la publication des chiffres de l'emploi d'août qui seront peut-être déterminants pour la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Le dossier syrien, revenu au premier plan avec le vote favorable de la commission des Affaires étrangères du Sénat à une frappe contre Damas, a aussi incité à la prudence.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a grignoté 6,61 points ou 0,04% à 14.937,48 et le Standard & Poor's 500 a pris 2,00 points, soit 0,12%, à 1.655,08.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a avancé de 9,74 points (0,27%) à 3.658,79.

Après avoir perdu 3,1% en août, sa plus mauvaise performance mensuelle depuis mai 2012, le S&P-500 - l'indice de référence des gérants américains - est reparti prudemment à la hausse en septembre, gagnant quelque 1,4% depuis le début de la semaine.

La hausse de l'indice ISM des services en août et la baisse de 9.000 du nombre d'inscriptions au chômage la semaine dernière, deux statistiques meilleures qu'attendu, ont confirmé la reprise économique mais les intervenants attendent surtout le rapport sur l'emploi vendredi pour se positionner.

Selon l'enquête mensuelle de l'ADP, le secteur privé à créé 176.000 emplois en août, un chiffre proche de ce qui est attendu vendredi, les économistes tablant en moyenne sur 180.000 créations de postes hors agriculture et sur une stabilité du taux de chômage à 7,4%.

"On a plutôt des bonnes nouvelles du côté de l'économie, des moins bonnes nouvelles quant à la situation internationale et on attend des nouvelles de la Réserve fédérale", résume Ron Florance, chez Wells Fargo Private Bank à Scottsdale (Arizona) en faisant allusion aux conjectures sur le début de retrait des mesures de soutien de la banque centrale.

Sur le marché obligataire, le rendement de l'emprunt américain à 10 ans a bondi à un plus haut de 25 mois proche de 3% et en hausse pour la quatrième séance consécutive, en réaction aux statistiques. "L'économie peut tolérer une hausse des taux d'intérêt avant qu'elle commence à se répercuter sur l'activité, mais cela risque de devenir la grande interrogation", prévient Ron Florance.   Suite...

 
Wall Street a signé jeudi une troisième séance de hausse d'affilée, à la faveur de statistiques économiques positives, mais les gains ont été modestes à la veille de la publication des chiffres de l'emploi d'août qui seront peut-être déterminants pour la politique monétaire de la Réserve fédérale. L'indice Dow Jones des 30 industrielles a grignoté 0,04% et le Standard & Poor's 500 a pris 0,12%. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a avancé de 0,27%. /Photo prise le 5 septembre 2013/REUTERS/Brendan McDermid