Désaccord sur les objectifs de Zurich entre Ackermann et Vauthier

jeudi 5 septembre 2013 22h19
 

ZURICH (Reuters) - Le 14 août, le président de Zurich Insurance a reçu dans son bureau le directeur financier Pierre Wauthier et le responsable des relations investisseurs James Quin pour mettre la dernière main aux résultats du deuxième trimestre, publiés le lendemain.

L'essentiel était fait. Le président du comité exécutif, Martin Senn, avait déjà enregistré la vidéo de présentation pour les actionnaires et les notes explicatives sur les comptes trimestriels étaient prêtes, selon des sources proches de l'assureur suisse.

Mais au dernier moment, Josef Ackermann a demandé que le groupe signale un manque de progrès dans la réalisation de certains de ses objectifs triennaux fixés en 2010. Pierre Wauthier n'était pas d'accord selon une source, estimant qu'il serait plus judicieux de parler plus généralement de progrès dans l'accomplissement des objectifs.

Ackermann a eu la haute main et l'assureur a informé les investisseurs qu'il progressait dans la voie de la réalisation de ses objectifs. Cette remarque, couplée à la baisse de 17% du bénéfice net semestriel, a fait chuter le titre de près de 4%.

Douze jours plus tard, Pierre Wauthier mettait fin à ses jours et le choc provoqué par ce suicide a amené Josef Ackermann à démissionner, tout en braquant les projecteurs sur les méthodes de management de l'ex-patron de Deutsche Bank.

Dans une note qu'il a laissée, à l'intention de "qui de droit", Pierre Wauthier se disait démoralisé après un changement de ton intervenu au travail depuis plusieurs mois, un ton plus agressif impulsé par Ackermann, selon plusieurs personnes ayant pris connaissance de la lettre.

Le directeur financier, habitué à un style consensuel, y cite notamment le désaccord de la veille de la présentation des résultats.

"C'est certainement quelque chose qu'il éprouvait depuis très longtemps", a dit à Reuters une source qui a vu la note.

Josef Ackermann s'est refusé à tout commentaire, tout comme James Quin.   Suite...

 
Zurich Insurance a lancé une enquête interne pour déterminer si Pierre Wauthier, un Franco-Britannique de 53 ans qui a mis fin à ses jours, était en situation de souffrance au travail. Selon des sources proches du dossier, Josef Ackermann, le président du groupe d'assurance et son directeur financier n'étaient pas d'accord sur certains des objectifs triennaux fixés en 2010. /Photo prise le 2 septembre 2013/REUTERS/Arnd Wiegmann