La BCE très attentive aux évolutions des taux de marché

jeudi 5 septembre 2013 16h45
 

par Eva Taylor et Sakari Suoninen

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a laissé jeudi son principal taux directeur inchangé à son plus bas niveau de 0,5% sans surprise et n'a pas exclu de le réduire ou d'injecter des liquidités si nécessaire pour contrer une hausse des taux de marché et soutenir la reprise au sein de la zone euro.

Le Conseil des gouverneurs a débattu d'une baisse des taux lors de sa réunion mensuelle de politique monétaire en raison des inquiétudes sur les taux de marché et des incertitudes sur une reprise qui en est à un stade encore "très précoce".

"Si les évolution des marchés monétaires étaient jugées injustifiées dans leur conséquence sur notre évaluation de l'inflation à moyen terme, alors un tel instrument devrait être envisagé", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Dans un communiqué la BCE indique qu'elle restera "particulièrement attentive" aux implications de la réduction des excédents de liquidités dans la zone euro sur l'orientation de sa politique monétaire.

Les services de la BCE ont par ailleurs abaissé leur prévision de croissance pour la zone euro à 1,0% l'année prochaine contre 1,1% en juin, et ont dit s'attendre à une contraction du PIB des Dix-Sept de 0,4% cette année contre -0,6% précédemment.

Mario Draghi a réaffirmé sinon l'engagement pris par la BCE en juillet de maintenir ses taux directeurs à un bas niveau pendant une période prolongée.

INTERPRETATIONS DIVERGENTES

Le biais accommodant de la politique monétaire de la BCE est toutefois contrarié par l'évolution des taux de marché sous l'effet des signes de reprise de l'activité au sein de la zone euro et d'anticipations d'un durcissement de sa politique monétaire par la Réserve fédérale américaine.   Suite...

 
La Banque centrale européenne (BCE) n'a pas modifié ses taux directeurs jeudi, comme cela était prévu, les derniers indicateurs économiques donnant l'image d'une reprise économique qui en est à ses débuts mais qui semble s'affirmer dans la zone euro. Le taux de refinancement reste donc à 0,5%, le taux de prêt marginal à 1,0% et le taux de facilité des dépôts à 0,0%. /Photo prise le 5 septembre 2013/REUTERS/Kai Pfaffenbach