Boeing a lancé la production des ravitailleurs de l'US Air Force

mardi 3 septembre 2013 23h19
 

WASHINGTON (Reuters) - Boeing a commencé à assembler les avions ravitailleurs KC-46 destinés à l'armée de l'air américaine dans le cadre d'un contrat historique de 52 milliards de dollars, après avoir réussi un test clé durant l'été, a annoncé mardi un dirigeant du groupe.

"Je ne sais pas combien de personnes croyaient que nous serions capables de suivre le programme au tout début, il y a quelques années, mais nous avons respecté chacune des échéances", a dit Dennis Muilenburg, directeur général de la division Défense du groupe, lors du Sommet Reuters consacrée à l'aéronautique et à la défense.

Les 18 premiers exemplaires du KC-46, développé sur la base du Boeing 767 civil, devraient être, comme prévu, livrés en 2017, soit six ans après la signature du contrat. La livraison des 161 autres exemplaires commandés doit s'étaler jusqu'en 2028.

Les nouveaux ravitailleurs sont destinés à remplacer les KC-135, des appareils dont l'âge moyen avoisine 50 ans.

Ce contrat, l'un des plus importants jamais octroyés par le Pentagone, a opposé pendant plusieurs années Boeing à l'européen Airbus et son attribution a été retardée par de multiples rebondissements dans les procédures d'appels d'offres.

Paige Gance, Marc Angrand pour le service français

 
Dennis Muilenburg, directeur général de la division Défense de Boeing, a annoncé mardi, lors du Sommet Reuters consacrée à l'aéronautique et à la défense, que le constructeur avait commencé à assembler les avions ravitailleurs KC-46 destinés à l'armée de l'air américaine dans le cadre d'un contrat historique de 52 milliards de dollars, après avoir réussi un test clé durant l'été. /Photo prise le 3 septembre 2013/REUTERS/Jason Reed