L'OCDE plus optimiste pour la croissance française

mardi 3 septembre 2013 20h02
 

PARIS (Reuters) - L'OCDE a relevé en forte hausse mardi ses prévisions pour l'économie française en 2013, anticipant désormais une croissance de 0,3% là où elle escomptait une contraction de 0,3% en mai, à la faveur des bons résultats du deuxième trimestre.

Les économistes de l'organisation restent toutefois prudents pour la suite, estimant qu'aucune reprise durable ne s'installera sans un rebond de l'investissement des entreprises.

La "bonne surprise" du deuxième trimestre, marquée par une hausse de 0,5% du PIB là où les économistes tablaient en moyenne sur 0,2%, explique l'essentiel de la révision à la hausse des attentes de l'OCDE pour la France à la faveur de la publication de son évaluation économique intermédiaire.

"Elle se répercute mécaniquement sur la fin de l'année", explique Hervé Boulhol, qui dirige la section France de la direction des affaires économiques de l'OCDE.

"On ne s'attendait pas à ce que ça soit aussi bon, on était à zéro pour le deuxième trimestre en mai et à +0,2%/+0,3% en août, alors que c'est sorti à 0,5%", a-t-il dit à Reuters.

La prévision de +0,3% de l'OCDE se compare à celle de -0,2% du Fonds monétaire international, qui a été confirmée en août, et celle de -0,3% des économistes interrogés par Reuters dans le cadre d'une enquête publiée début juillet.

Le gouvernement s'en tient pour l'instant à celle de +0,1% retenue dans le cadre de son programme de stabilité du printemps.

L'INVESTISSEMENT, POINT MANQUANT

Pour Hervé Boulhol, les dernières enquêtes de conjoncture plus positives menées auprès des entreprises sont aussi de bon augure pour la suite.   Suite...

 
LES PRÉVISIONS DE L’OCDE