Les Bourses européennes ont marqué une pause mardi

mardi 3 septembre 2013 18h28
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont marqué une pause mardi, après un "rally" de près d'une semaine, l'impact de l'envolée de Nokia après l'annonce de la vente de son activité téléphonie mobile à Microsoft ayant été annulé par les inquiétudes autour de la Syrie.

Israël a annoncé avoir mené, conjointement avec les Etats-Unis, un test de missile en Méditerranée, dont la détection par la Russie a un temps laissé penser à une frappe contre la Syrie.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,8% à 3.974,07 points. Le Footsie britannique a perdu 0,58% et le Dax allemand 0,77%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,75%.

Les grands indices américains ont réduit leurs gains de début de séance après que des parlementaires républicains ont exprimé leur soutien à des frappes en Syrie.

Aux valeurs, Nokia a gagné près de 34% après l'annonce du rachat pour 5,44 milliards d'euros de ses activités de téléphonie mobile par Microsoft, qui recule de son côté de plus de 6% sur le Nasdaq.

Les fonds spéculatifs, qui jouaient la poursuite de l'effondrement du cours de Nokia, ont reçu un véritable coup de massue avec cette annonce et ont dû racheter leurs positions à découvert en catastrophe.

En revanche, Vodafone est retombé de 5% au lendemain de la confirmation par l'opérateur mobile américain Verizon de l'achat de sa participation de 45% dans leur coentreprise Verizon Wireless.

Ces opérations ont animé le secteur, l'indice Stoxx des technologiques européennes ayant gagné 2,19%. A Paris, Alcatel-Lucent (+9,22%) a signé la plus forte hausse de l'indice SBF 120 et Ericsson a bondi de près de 5% à Stockholm.

À Milan, Telecom Italia a pris 1,91% alors que de nouvelles spéculations de restructuration de son tour de table ont circulé. et   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES