3 septembre 2013 / 14:40 / dans 4 ans

Alitalia charge une banque de résoudre une crise de cash

La compagnie aérienne italienne Alitalia a engagé la banque Leonardo pour l'aider à surmonter une crise de trésorerie qui risque de la laisser à sec d'ici la fin de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini

par Lisa Jucca

MILAN (Reuters) - La compagnie aérienne italienne Alitalia a engagé la banque d‘affaires Leonardo pour l‘aider à surmonter une crise de trésorerie qui risque de la laisser à sec d‘ici la fin de l‘année.

La banque doit plus précisément trouver les moyens de lever plus de 400 millions d‘euros pour maintenir la société déficitaire à flot, a dit une source proche du dossier mardi.

Alitalia a toujours eu les plus grandes difficultés à dégager un bénéfice et a été renflouée à de multiples reprises par l‘Etat italien.

Elle a passé un accord de réduction des salaires avec les syndicats en juin et son équipe dirigeante a sabré ses rémunérations de 20% avant la présentation d‘un nouveau plan stratégique.

Alitalia, dont Air France détient le quart du capital, a échappé à la faillite en 2008 et a été rachetée par un consortium regroupant la banque Intesa Sanpaolo, le concessionnaire autoroutier Atlantia et la holding IMMSI, propriétaire du constructeur de scooters Piaggio.

Les investisseurs pourraient vendre leurs parts à l‘expiration mi-octobre d‘une période d‘incessibilité (lock-up), ouvrant ainsi la porte à de nouveaux actionnaires.

La compagnie aérienne, qui a multiplié par quatre ses pertes en 2012, a précisé dans son plan industriel, qu‘elle comptait augmenter ses ressources financières de 300 millions d‘euros d‘ici la fin de l‘année, dans le but d‘arriver à l‘équilibre d‘ici 2015.

Alitalia a déclaré dans un communiqué qu‘elle avait engagé les banquiers “pour l‘assister dans ses relations avec les banques”.

La presse italienne écrivait en août qu‘Alitalia discutait avec Etihad Airways d‘un accord commercial au terme duquel la compagnie aérienne d‘Abu Dhabi pourrait entrer à son capital.

Personne n‘était disponible mardi pour commenter cette information mais une source proche d‘Etihad a indiqué qu‘avec une participation dans Air Berlin et un accord commercial avec Air France-KLM, la compagnie n‘était pas pressée de réaliser un nouvel investissement dans le secteur en Europe.

Alitalia avait engagé cette année Gabriele del Torchio, un spécialiste du redressement des entreprises, pour la ramener dans le vert.

La compagnie aérienne n‘était pas disponible dans l‘immédiat.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below