Les marchés européens ont presque effacé leurs pertes à mi-séance

mardi 3 septembre 2013 13h27
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont presque effacé leurs pertes de la matinée mardi à mi-séance alors que Wall Street est attendue en nette hausse et que les craintes d'un regain de tension liées à l'annonce de la détection par un radar russe du lancement de deux "objets" balistiques en Méditerranée se dissipent.

Un radar russe a détecté mardi matin le lancement de deux "objets" balistiques de Méditerranée centrale en direction de l'est mais les engins sont tombés à la mer, selon une source à Damas citée par l'agence de presse russe RIA. .

À Paris, le CAC 40 est en très légère baisse (2,63 points et -0,07%) repassant au-dessus du seuil des 4.000 points à 4.002,84 points à 10h58 GMT après un recul momentané jusqu'à 3.951. À Francfort, le Dax cède 0,23% et à Londres le FTSE abandonne 0,11%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,15%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de près de 1,0% .

Les traditionnelles valeurs-refuge ont momentanément limité leur recul avec le regain de tensions dans la crise syrienne. Les obligations d'Etat allemandes ont effacé leurs pertes initiales et leur rendement à dix ans est revenu à 1,90%.

Le yen et l'or ont enrayé leurs pertes. La devise nipponne a touché un plus haut en séance contre dollar à 99,165 yen et progresse de 0,3% contre l'euro à 130,74. L'once d'or au comptant a rebondi à 1.393,61, sans parvenir à franchir le seuil psychologique des 1.400 dollars.

Sur le marché pétrolier, l'échéance octobre du baril de Brent progresse de 0,65% et repasse au dessus de 115 dollars.

En dehors des tensions géopolitiques liées à la crise syrienne, une semaine chargée avec les réunions jeudi de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre puis la publication le lendemain des chiffres de l'emploi au mois d'août aux Etats-Unis poussent les investisseurs à la prudence.

De nouveaux signaux de reprise de l'économie mondiale et les opérations de fusions-acquisitions dans le secteur des TMT sont toutefois de nature à soutenir la tendance.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont presque effacé leurs pertes de la matinée mardi à mi-séance alors que les craintes liées à l'annonce de la détection par un radar russe du lancement de deux "objets" balistiques en Méditerranée se dissipent. À Paris, le CAC 40 est en très légère baisse (-0,07%) repassant au-dessus du seuil des 4.000 points à 4.002,84 points à 10h58 GMT alors qu'à Francfort, le Dax cède 0,23% et qu'à Londres le FTSE abandonne 0,11%. /Photo prise le 3 septembre 2013/REUTERS/Remote