Marché auto à la peine en août, Renault s'en tire

lundi 2 septembre 2013 12h05
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont à nouveau trébuché en août, signe qu'en cas de stabilisation du marché cette année, elle se fera à un niveau très bas.

Les derniers chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), alors que plusieurs usines automobiles françaises font leur rentrée, montrent qu'il s'est immatriculé le mois dernier seulement 85.565 voitures neuves, soit une baisse de 10,9% sur un an en données brutes après +0,9% en juillet.

Août ayant compté cette année un jour ouvrable de moins, la baisse ressort à 6,7% en données corrigées des jours ouvrables, contre -3,5% le mois précédent.

Le dernier mois d'été n'est généralement pas très représentatif, l'activité chez les concessionnaires étant toujours très faible ce mois-là. Mais en période normale, le marché tourne habituellement entre 100.000 et 130.000 immatriculations de voitures neuves sur la période.

"Août est toujours un mois très bas, mais cette année il l'est particulièrement", commente François Roudier, porte-parole du CCFA. "Tout le monde plonge, surtout les constructeurs qui font du volume, à l'exception notamment de Renault et Fiat, aidés je pense par leurs nouveautés."

Le groupe Volkswagen a vu ses immatriculations chuter de 24,3% en données brutes sur le mois et PSA Peugeot Citroën les siennes plonger de 17,3% malgré l'arrivée chez Peugeot du 2008, et chez Citroën du nouveau C4 Picasso.

Renault et Fiat ont en revanche tiré leur épingle du jeu grâce à leurs marques éponymes. Le groupe français a vu ses immatriculations augmenter de 1,7% (+4,6% pour la seule marque Renault) grâce au succès de la nouvelle Clio 4 et de sa version 4X4 Captur, tandis que les immatriculations du groupe italien ont bondi de 9,9% (+17,1% pour la seule marque Fiat), reflet de l'engouement pour les différentes versions de la Fiat 500.

Sur les huit premiers mois de l'année, les immatriculations ont baissé de 8,7% en données CJO, après -9,1% sur sept mois.   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE