30 août 2013 / 12:44 / il y a 4 ans

Ipsen pénalisé par le Moyen-Orient et la Chine

PARIS (Reuters) - Ipsen a abaissé vendredi l'objectif de croissance de ses ventes 2013 en médecine de spécialité, affectées par la détérioration des conditions de marché au Moyen-Orient et en Chine.

Le laboratoire pharmaceutique français vise désormais une croissance annuelle de ses ventes de médecine de spécialité, qui représentent 70% de ses ventes consolidées, "de l'ordre de 3%", contre une hausse comprise entre 6,0% et 8,0% auparavant.

Le groupe s'attend en revanche à un recul moindre que prévu dans ses activités en médecine générale ("de l'ordre de" -1% contre -8,0% à -6,0% précédemment) et a maintenu son objectif d'une marge opérationnelle récurrente ajustée d'environ 16% de son chiffre d'affaires sur l'exercice.

Les produits de spécialité pâtissent des tensions politiques au Moyen-Orient, où Ipsen a cessé de fournir ses traitements phares Décapeptyl et Dysport "dans certains pays en l'absence de garanties de paiement" depuis la fin du premier trimestre.

En Chine, ils subissent l'arrivée de nouveaux concurrents locaux et sont pénalisés par "les récentes perturbations du marché pharmaceutique", précise le groupe.

Pékin a lancé ces dernières semaines une série d'enquêtes pour lutter contre la corruption et des pratiques frauduleuses dans le secteur de la santé. Ipsen n'a pas été cité parmi les groupes étrangers visés par ces soupçons.

En Bourse, l'action Ipsen accuse le coup après ces annonces et perd 2,4% à 28,010 euros à 14h25, quatrième plus forte baisse de l'indice SBF 120 (-0,65%).

Gilbert Dupont, qui maintient son opinion à "alléger" sur le titre, abaisse son objectif de cours à 26,8 euros (-6,6%). Il estime dans une note que "le consensus devrait probablement s'ajuster en légère baisse au vu de la révision de la guidance de médecine de spécialité".

Au premier semestre, le résultat opérationnel récurrent ajusté d'Ipsen est ressorti à 132,2 millions d'euros (+1,2%), sur un chiffre d'affaires de 633,6 millions (+0,6%). Le bénéfice net a progressé de 6,4% à 96,2 millions.

Dominique Rodriguez, édité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below