Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

vendredi 30 août 2013 13h42
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée de la dernière séance d'août, les investisseurs cherchant à sécuriser leurs bénéfices avant le mois de septembre au cours duquel la Réserve fédérale américaine pourrait commencer réduire ses rachats d'actifs.

À 13h25, l'indice CAC 40 recule de 0,58% à 3.963,15 points mais affiche encore un gain de 10% depuis fin juin :

* ESSILOR perd encore 1,99%, plus forte baisse du CAC 40, après un repli de plus de 1% la veille à la suite de l'ajustement à la baisse de son objectif de ventes pour 2013.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES perdent du terrain après avoir alimenté la hausse du marché sur fond de redressement économique en Europe et de résultats d'entreprises jugés encourageants. Ces valeurs sont également pénalisées par le recul inattendu des ventes au détail en Allemagne en juillet.

BOUYGUES recule de 1,83%, STMICROELECTRONICS de 1,59%, SCHNEIDER ELECTRIC de 1,49% et LAFARGE de 1,23%. L'indice Stoxx du secteur automobile européen abandonne 0,98% et celui des ressources de base 0,48%.

* Le SECTEUR européen de l'ÉNERGIE lâche 1,2% dans le sillage des cours du pétrole (-0,5% pour le baril de brut léger américain) et l'éloignement, au moins provisoirement, de la perspective d'une intervention militaire occidentale en Syrie après le désengagement britannique.

TOTAL est en baisse de 1,28%, TECHNIP de 0,82% et, hors CAC, CGG (-4,76% à 18,11 à euros), qui a également enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours, à 18,51 euros, accuse la plus forte baisse du SBF 120.

* DANONE perd 1,78% après avoir prévenu que l'activité de sa division Nutrition infantile en Asie serait en recul au troisième trimestre à la suite des rappels de certains laits infantiles sur huit marchés (Nouvelle-Zélande, Singapour, Malaisie, Chine, Hong Kong, Viêtnam, Cambodge et Thaïlande).

* À rebours de tendance, L'ORÉAL (+4,82%) signe la plus forte hausse du SBF 120, le numéro un mondial des cosmétiques profitant de résultats semestriels solides et d'un article du journal Les Echos sur l'actionnariat du groupe.   Suite...

 
L'action Total reculait de 1,28% à la mi-séance à Paris. Le secteur européen de l'énergie lâchait 1,2% dans le sillage des cours du pétrole (-0,5% pour le baril de brut léger américain) et l'éloignement, au moins provisoirement, de la perspective d'une intervention militaire occidentale en Syrie après le désengagement britannique. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau