Materis enclenche la cession de sa filiale Parex-Wendel

jeudi 29 août 2013 12h35
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Le groupe français de chimie Materis a enclenché le processus de vente de sa filiale Parex, spécialisée dans les mortiers industriels, et a mandaté les banques BNP Paribas et Rothschild pour mener cette opération, a annoncé jeudi Wendel.

La société d'investissement, qui détient près de 75% du capital de Materis, espère boucler la vente de Parex dans le courant du premier semestre 2014.

Cette transaction doit permettre de réduire l'endettement du chimiste français dont la dette s'élève à 1,9 milliard d'euros.

"Nous avons décidé d'écouter les différentes marques d'intérêt que nous avons reçues pour Parex", a déclaré Frédéric Lemoine, le président du directoire de Wendel, lors d'une conférence de presse.

"Plutôt que de discuter avec les uns et les autres, nous avons préféré organiser un process de vente pour que tout le monde soit sur la même ligne de départ", a-t-il ajouté.

Le patron de Wendel s'est refusé à préciser le prix attendu pour Parex, soulignant toutefois que la valeur de l'entreprise pourrait approcher "10 fois l'Ebitda" (résultat brut d'exploitation).

En 2012, Parex a dégagé un Ebitda de 99 millions d'euros, indique Wendel sur son site internet.

"On a décidé de céder Parex pour deux raisons principales : diminuer notre exposition globale au secteur de la construction et améliorer la situation financière de Materis", a expliqué Frédéric Lemoine.   Suite...