L'industrie française plus confiante, pas assez pour investir

jeudi 29 août 2013 12h03
 

PARIS (Reuters) - La stabilisation de l'économie française et la reprise du secteur manufacturier se sont confirmées en août selon l'Insee qui a fait état jeudi d'une nouvelle amélioration du moral des industriels, dont les prévisions d'investissement pour cette année ont encore été revues à la baisse.

L'indicateur du climat général des affaires a enregistré un quatrième mois consécutif de hausse en août, progressant de trois points à 90, son plus haut niveau depuis juin 2012, selon l'enquête mensuelle de l'Insee sur le moral des chefs d'entreprise.

L'institut de conjoncture évoque une "phase de stabilisation" et une "dynamique conjoncturelle désormais favorable dans l'industrie manufacturière".

Le climat des affaires dans l'industrie manufacturière a également enregistré une progression de trois points, supérieure aux attentes, l'indicateur correspondant atteignant un plus haut depuis la fin 2011, à 98.

Le moral des chefs d'entreprise s'est aussi amélioré en août dans les services (+2 points à 88) et le commerce de détail (+8 points à 94) tout en restant stable dans le bâtiment.

"L'ensemble des indicateurs reste à un niveau déprimé, en deçà de leur moyenne de longue période de 100, mais l'important est le moindre pessimisme qui s'en dégage", note Hélène Baudchon, économiste chez BNP Paribas dans une note de recherche.

L'INVESTISSEMENT PLOMBÉ PAR L'AUTOMOBILE

Les industriels ont en revanche revu à la baisse leurs prévisions d'investissement pour cette année avec un recul attendu de 6% en valeur selon une enquête trimestrielle de l'Insee conduite en juillet et également publiée jeudi.

Au rythme des enquêtes trimestrielles, l'investissement industriel pour 2013 a d'abord été anticipé en recul de 2%, puis stable et enfin, dans la précédente publiée en mai, en baisse de 4%, ce qui témoigne de la faible visibilité des chefs d'entreprise.   Suite...

 
L'INVESTISSEMENT DANS L'INDUSTRIE