L'industrie abaisse ses prévisions d'investissement 2013

jeudi 29 août 2013 11h17
 

PARIS (Reuters) - Les entreprises du secteur de l'industrie manufacturière ont encore abaissé leurs prévisions d'investissement en valeur pour cette année et anticipent désormais une contraction de 6%, selon l'enquête trimestrielle réalisée en juillet par l'Insee et publiée jeudi.

Au rythme des enquêtes trimestrielles, l'investissement industriel pour 2013 a d'abord été anticipé en recul de 2%, puis stable et enfin, dans la précédente enquête réalisée en avril et publiée en mai, en recul de 4%, ce qui témoigne de la faible visibilité des chefs d'entreprise.

"L'investissement serait très fortement tiré vers le bas par le secteur automobile (-25% après -22% en 2012)", précise l'Insee dans un communiqué.

"Pour le premier semestre 2013, les entrepreneurs de l'industrie manufacturière sont quasiment aussi nombreux à signaler une hausse qu'une baisse de leurs investissements par rapport au second semestre 2012", ajoute l'Insee.

"Il est en de même concernant leurs perspectives pour le second semestre 2013."

Le redémarrage de l'investissement apparait déterminant pour permettre à l'économie française de conforter le rebond de l'activité enregistrée au deuxième trimestre.

La hausse inattendue de 0,5% du Produit intérieur brut (PIB) enregistrée sur la période avril-juin après deux trimestres consécutifs de contraction s'explique en grande partie par le dynamisme de la consommation des ménages, en particulier de leurs dépenses en énergie du fait de la mauvaise météo du printemps.

La modération salariale, la montée du chômage et le nouveau tour de vis fiscal qui doit intervenir cet automne risquent toutefois de peser sur les dépenses des ménages.

La contraction de l'investissement des entreprises en volume avait ralenti au deuxième trimestre à -0,1% après -0,9% au cours du trimestre précédent et les économistes soulignent le retard français en la matière.   Suite...

 
L’INVESTISSEMENT DANS L’INDUSTRIE