PSA veut travailler avec GM en Amérique latine, mais pas en Inde

mercredi 28 août 2013 08h43
 

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën exclut d'étendre sa collaboration avec General Motors au marché indien mais espère toujours profiter de la solide implantation de son partenaire américain en Amérique latine, déclare le directeur général de la marque Peugeot, Maxime Picat, au Financial Times.

L'alliance dévoilée en février 2012 entre les deux groupes s'est concentrée jusqu'ici sur l'Europe, avec un groupement des achats et le développement de plusieurs programmes communs de véhicules.

"(GM) a déjà une bonne présence (sur le marché sud-américain). Sur ce marché, où la concurrence est très forte, allier nos forces serait une bonne opportunité", déclare Maxime Picat dans une interview publiée mercredi par le FT.

Il cite la possibilité d'une production commune, le développement partagé de véhicules ou des accords spécifiques dans les achats de pièces sur les marchés sud-américains que PSA vise en priorité parmi les pistes possibles.

Il exclut en revanche d'étendre l'alliance avec GM à l'Inde, où le groupe français a renoncé pour l'heure à construire sa propre usine en raison de ses difficultés financières.

La Chine a également été exclue très vite du périmètre de l'alliance, mais pas la Russie.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

 
PSA Peugeot Citroën exclut d'étendre sa collaboration avec General Motors au marché indien mais espère toujours profiter de la solide implantation de son partenaire américain en Amérique latine. /Photo prise le 4 février 2013/REUTERS/Jacky Naegelen