August 27, 2013 / 4:19 PM / 4 years ago

Les Bourses européennes terminent en net repli

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net repli mardi, alors que la perspective de frappes aériennes occidentales contre Damas se précise après l'utilisation présumée d'armes chimiques par le régime syrien.

À Paris, le CAC 40 a reculé de 2,42% (-98,40 points) à 3.968,73 points. Le Footsie britannique a cédé 0,79% et le Dax allemand 2,28%. L'indice EuroStoxx 50 a perdu 2,56% et a touché en séance son plus bas d'un mois à 2,756.67 points.

Wall Street évoluait également dans le rouge au moment de la clôture européenne.

"L'ampleur de la crise (syrienne) est difficile à prévoir pour le moment, mais elle sert de prétexte aux investisseurs pour prendre leurs bénéfices", explique David Thebault de chez Global Equities.

Lundi, Washington a nettement durci ses propos et mardi le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a précisé que l'armée américaine était prête à agir immédiatement, si le président Barack Obama donnait l'ordre d'intervenir contre la Syrie.

En France, le président François Hollande a dit que l'attaque à l'arme chimique intervenue mercredi dernier en Syrie ne pouvait rester sans réponse et que la France était prête à punir ses auteurs.

Dans ce contexte d'incertitude, l'indice européen des valeurs bancaires (-3,01%) a enregistré le deuxième plus fort recul sectoriel - derrière l'indice automobile (-3,51%). Société Générale a cédé 4,65%, Crédit Agricole 4,24%, Banco Santander 3,68% et BNP Paribas 3,53%.

Dans ce climat géopolitique tendu, les devises considérées comme moins risquées sont en forte hausse; le yen gagne ainsi 1,13% face au dollar et 0,99% face à l'euro.

L'euro est en légère hausse face au billet vert, autour de 1,3390 dollar.

L'or progresse également et évolue proche de son plus haut depuis début juin de 1.420 dollars l'once.

Les futures sur Bunds jouent leur rôle de valeur refuge et progressent de 0,40%, tandis que les rendement des obligations américaines à 10 ans reculent, autour de 2,76%.

Les cours du pétrole sont en forte hausse, soutenus par la perspective d'une intervention militaire en Syrie et par l'annonce mardi par le ministère libyen du Pétrole d'une chute de 60% de la production nationale.

Le Brent évolue au-dessus de son plus haut de six mois de 113,60 dollars et le brut léger américain gagne 2,85% à 108,94 dollars.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below