Sébastien Bazin deviendrait PDG d'Accor

lundi 26 août 2013 21h31
 

PARIS (Reuters) - Sébastien Bazin, directeur général du fonds Colony Capital Europe, va devenir PDG du groupe Accor, rapporte lundi le site Le Point.fr sans citer de sources.

Sébastien Bazin avait été nommé vice-président du groupe hôtelier français après l'éviction de son PDG Denis Hennequin en mars dernier, tandis que la direction opérationnelle avait été confiée temporairement à Yann Caillère, présent directeur général délégué.

"La décision n'attend que l'aval du conseil d'administration d'Accor qui se réunit mardi matin", indique le site de l'hebdomadaire.

Accor, qui publiera ses résultats semestriels mercredi, s'est refusé à tout commentaire.

Nombre de noms ont circulé sur les possibles candidats à la succession de Denis Hennequin, notamment celui de Yann Caillère. Des spéculations sur l'arrivée de Guillaume Poitrinal, ancien patron d'Unibail-Rodamco, avaient fait bondir le titre en Bourse fin juillet.

Colony Capital est, avec Eurazeo, actionnaire de référence d'Accor. Les deux fonds détiennent de concert 21,4% du capital du groupe et le tandem occupe quatre des dix sièges de son conseil d'administration.

L'histoire récente du groupe a été pour le moins agitée.

Accor a vu trois de ses patrons remerciés en l'espace de huit ans. Le dernier a été sanctionné, selon des sources proches du dossier, pour avoir trop timidement mis en oeuvre des cessions et des externalisations d'actifs hôteliers (la vente des seuls murs, le groupe conservant l'exploitation) réclamées par les deux fonds.

C'est aussi sous la pression du tandem Colony-Eurazeo que le groupe s'est séparé de ses activités de services, rebaptisées Edenred, et mises en Bourse en juillet 2010.

Pascale Denis, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Sébastien Bazin, directeur général du fonds Colony Capital Europe, va devenir PDG du groupe Accor, selon le site Le Point.fr. Il avait été nommé vice-président du groupe hôtelier français après l'éviction de son PDG Denis Hennequin en mars dernier. /Photo prise le 25 avil 2013/REUTERS/Jacky Naegelen