Wall Street termine dans le vert avec Microsoft

vendredi 23 août 2013 22h22
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, le bond du cours de Microsoft après l'annonce du prochain départ de son patron, Steve Ballmer, ayant compensé l'effet négatif d'un indicateur décevant sur le marché immobilier.

Au lendemain d'une séance perturbée par l'interruption pendant plus de trois heures de toutes les transactions sur le Nasdaq, l'action Microsoft a été sans conteste la vedette du jour, terminant sur un gain de 7,3%.

L'indice Dow Jones des 30 valeurs vedettes de la cote a quant à lui pris 46,77 points, soit 0,31%, à 15.010,51. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence de nombreux gérants, s'est adjugé 6,54 points (+0,39%) à 1.663,50 et le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a progressé de 19,09 points (+0,52%) à 3.657,79.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a perdu 0,47% mais le S&P 500 affiche un gain de 0,46% et le Nasdaq une hausse de 1,53%.

Microsoft a apporté - de loin - la principale contribution à la progression du Dow ce vendredi. Le marché semble apprécier la perspective d'un remplacement de Steve Ballmer, au plus tard d'ici un an, même si le groupe n'a pas précisé l'identité de son successeur.

Autre élément marquant du jour: le S&P 500 est repassé au-dessus de sa moyenne à 50 jours, sur laquelle il butait depuis cinq séances en raison notamment de la prudence des investisseurs face aux incertitudes entourant l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale et le calendrier de la réduction de ses achats d'obligations.

Ces incertitudes risquent de perdurer jusqu'à la prochaine réunion de la Fed, les 17 et 18 septembre, d'autant que les responsables de l'institution continuent d'alimenter le débat sur la pertinence d'une baisse des achats et que les indicateurs conjoncturels ne sont pas unanimes.

Ainsi vendredi, les ventes de logements ont montré une baisse inattendue de 13,4% en juillet à 394.000 en rythme annualisé, un chiffre bien inférieur au consensus.

Cette mauvaise surprise a pesé sur les valeurs de la construction résidentielle, comme PulteGroup (-1,59%) ou Toll Brothers (-3,94%). L'indice sectoriel PHLX a cédé 1,63%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS