Le Nasdaq a fait le choix d'une reprise en douceur jeudi

vendredi 23 août 2013 16h46
 

par Jed Horowitz et Lauren Tara LaCapra et Herbert Lash

NEW YORK (Reuters) - Trente minutes après la panne du Nasdaq, jeudi, qui a provoqué l'interruption des cotations pendant plus de trois heures, les ingénieurs avaient identifié et réglé le problème, mais il fallu deux heures et demie de plus pour que les échanges reprennent.

Les responsables de la plate-forme d'échange ont passé ce laps de temps à s'entretenir avec un grand nombre de banques, de courtiers et de sociétés d'investissement, mais également avec des opérateurs boursiers concurrents, qui souhaitaient obtenir la garantie que la reprise des échanges se ferait en bon ordre.

Nasdaq OMX Group a résolu les problèmes techniques qui ont abouti à l'arrêt des transactions jeudi mais il ne peut garantir qu'il n'y aura plus de problèmes à l'avenir, a dit son directeur général Robert Greifeld à la chaîne de télévision CNBC le lendemain.

"Nous avons résolu le problème, en coordination avec les professionnels", a dit Robert Greifeld. "Nous sommes profondément déçus par ce qui s'est produit hier; c'est à l'évidence un problème", a-t-il ajouté.

"Je ne peux en aucun cas prendre l'engagement vis-à-vis de qui que ce soit qu'il n'y aura jamais de problème".

L'ensemble des transactions sur plus de 3.000 valeurs boursières américaines cotées sur le Nasdaq, parmi lesquelles figurent des géants comme Microsoft, Apple ou Google, ont été arrêtées pendant plus de trois heures jeudi en raison d'un problème de "connectivité", selon l'opérateur du Nasdaq.

Interrompues brutalement à 12h14, heure de New York (16h14 GMT), les transactions n'ont repris très progressivement et la cotation des indices du Nasdaq n'a recommencé qu'à 15h25. Il s'agit de la plus longue interruption des cotations recensée à ce jour.

"Il a fallu que nous garantissions que nous étions correctement connectés à toutes les Bourses et que les sociétés extérieures étaient en mesure de nous atteindre", a déclaré un responsable du Nasdaq qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.   Suite...

 
Robert Greifeld, directeur général de Nasdaq OMX. Trente minutes après la panne du Nasdaq, jeudi, qui a provoqué l'interruption des cotations pendant plus de trois heures, les ingénieurs avaient identifié et réglé le problème, mais il fallu deux heures et demie de plus pour que les échanges reprennent. Nasdaq OMX Group a résolu les problèmes techniques qui ont abouti à l'arrêt des transactions jeudi mais il ne peut garantir qu'il n'y aura plus de problèmes à l'avenir, a déclaré Greifeld. /Photo prise le 6 juin 2013/REUTERS/Brendan McDermid