Le Nasdaq est resté paralysé plus de trois heures

vendredi 23 août 2013 07h39
 

par Chuck Mikolajczak et Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - L'ensemble des transactions sur plus de 3.000 valeurs boursières américaines cotées sur le Nasdaq, parmi lesquelles figurent des géants comme Microsoft, Apple ou Google, ont été arrêtées pendant plus de trois heures jeudi en raison d'un problème de "connectivité", selon l'opérateur du Nasdaq.

Interrompues brutalement à 12h14, heure de New York (16h14 GMT), les transactions n'ont repris très progressivement et la cotation des indices du Nasdaq n'a recommencé qu'à 15h25. Il s'agit de la plus longue interruption des cotations recensée à ce jour.

Malgré cette panne spectaculaire, l'indice Nasdaq Composite a terminé la journée en hausse de 1,08% et le Nasdaq 100 a progressé de 0,99%. Mais l'action de Nasdaq OMX Group, l'opérateur du deuxième marché d'actions américain par les volumes de transactions, a perdu 3,42%.

Le groupe a mis en cause dans un communiqué diffusé tard jeudi soir un problème de connectivité entre un acteur du marché et le Securities Information Processor (SIP), le système chargé de collecter les offres d'achat et de vente, de les traiter et de transmettre en temps réel un flux des meilleures offres de prix.

Ce problème "a conduit à la détérioration de la capacité du SIP à transmettre des ordres et des cours consolidés", a dit Nasdaq OMX, ajoutant que l'origine du problème a été identifiée et corrigée.

L'opérateur du deuxième marché boursier américain avait dans un premier temps évoqué un problème de diffusion des cours pour expliquer l'interruption des transactions.

Une source proche du dossier avait parlé de son côté de "problème de flux de données".

Les opérateurs boursiers concurrents ont rapidement interrompu les transactions sur l'ensemble des valeurs du Nasdaq, à la demande de celui-ci. Les transactions sur options ont elles aussi été arrêtées.   Suite...

 
L'ensemble des transactions sur plus de 3.000 valeurs boursières américaines cotées sur le Nasdaq, parmi lesquelles figurent des géants comme Microsoft, Apple ou Google, ont été arrêtées pendant plus de trois heures jeudi en raison d'un problème technique d'origine encore inconnue. /Photo prise le 22 août 2013/REUTERS/Brendan McDermid