La Fed donne peu d'indices sur le dénouement du QE3

jeudi 22 août 2013 08h02
 

par Jonathan Spicer et Steven C. Johnson

NEW YORK (Reuters) - Quelques membres du Comité de politique monétaire (Fomc) de la Réserve fédérale ont jugé, lors de la réunion de fin juillet, qu'il serait peut-être bientôt temps de "ralentir quelque peu" le rythme des rachats obligataires de la banque centrale.

D'autres ont en revanche recommandé de faire preuve de patience quant à décider du calendrier du dénouement de la politique d'assouplissement quantitatif (QE3) de la Fed.

Sur ce dernier point, le compte rendu de la réunion des 30 et 31 juillet publié mercredi n'offre que peu d'indices à des marchés qui ne cessent de se poser des questions.

Le compte rendu montre par ailleurs que la quasi totalité des 12 membres du Fomc ont convenu que modifier le programme de rachats d'actifs n'était pas pour le moment judicieux.

Pour l'heure, la Fed consacre mensuellement 85 milliards de dollars à ses rachats d'actifs et l'opinion courante sur les marchés est que ces rachats commenceront à diminuer dès septembre, opinion qui n'est guère susceptible d'évoluer à l'issue de la parution de ces "minutes".

"Quelques membres ont souligné l'importance d'être patient et d'analyser toute information économique qui se présentera avant de décider de modifier en quoi que ce soit la cadence des rachats d'actifs", lit-on dans le compte rendu.

"Dans le même temps, quelques autres (...) ont suggéré qu'il serait peut-être bientôt temps de ralentir quelque peu la cadence des achats...", ajoute le compte rendu.

Le président de la Fed Ben Bernanke avait dit, après la réunion monétaire de juin, que l'institut d'émission pensait alléger ses opérations d'assouplissement quantitatif dans le courant de l'année, dans l'optique d'y mettre un terme définitif d'ici la mi-2014.   Suite...

 
La Réserve fédérale américaine à Washington. Quelques membres du Comité de politique monétaire (Fomc) de la Réserve fédérale ont jugé, lors de la réunion de fin juillet, qu'il serait peut-être bientôt temps de "ralentir quelque peu" le rythme des rachats obligataires de la banque centrale. D'autres ont recommandé de faire preuve de patience quant à décider du calendrier du dénouement de la politique d'assouplissement quantitatif (QE3) de la Fed. /Photo d'archives/REUTERS/Larry Downing