Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

jeudi 15 août 2013 21h52
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, dans des volumes cependant limités en ce jeudi férié de l'Assomption, une série de statistiques économiques américaines alimentant les incertitudes autour de l'avenir du programme d'assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale.

L'indice CAC 40 a fini en repli de 0,51% à 4.093,20 points dans des volumes limités sur NYSE Euronext à 1,99 milliard d'euros (70% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois) après avoir atteint la veille un plus haut de l'année à 4.122,16 points.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont pâti des craintes d'une fin prochaine des mesures de soutien à la croissance de la Fed.

ARCELORMITTAL a abandonné 2,49% à 10,365 euros, LAFARGE a perdu 2,13% à 49,10 euros, MICHELIN 1,59% à 74,88 euros et STMICROELECTRONICS 1,48% à 6,395 euros.

ALCATEL-LUCENT a chuté de 5,05% à 1,994 euro, plus forte baisse du SBF 120, également pénalisé par le pessimisme de l'américain Cisco (-7% vers 17h40) sur les dépenses informatiques.

* Les GROUPES IMMOBILIERS et les BANCAIRES ont également pâti des préoccupations autour de la politique monétaire de la Fed, UNIBAIL-RODAMCO lâchant 1,41% à 181,45 euros, CRÉDIT AGRICOLE 1,27% à 8,208 euros, BNP PARIBAS 0,71% à 49,865 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0,52% à 35,33 euros et, hors CAC, GECINA 2,42% à 91,92 euros.

* PUBLICIS (-2,79% à 57,15 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. Le groupe a annoncé l'acquisition aux Etats-Unis d'Engauge Marketing, une agence de publicité et de services numériques.

* KERING a abandonné 2,11% à 180,60 euros et CARREFOUR 1,49% à 23,835 euros alors que des investisseurs s'inquiètent pour la consommation après le recul inattendu des ventes en juillet à périmètre comparable de H&M (-1,63%) et l'abaissement des prévisions annuelles du numéro un mondial de la distribution Wal-Mart (-2,2%).

* A rebours de tendance, ACCOR a progressé de 1,25% à 30,265 euros, plus forte des rares hausses du CAC 40. JPMorgan, qui a relevé son objectif de cours de 32 à 34 euros sur la valeur avec une recommandation à "surpondérer", se montre optimiste pour l'avenir du groupe sur fond d'amélioration de la situation économique en Europe au second semestre.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS