Rebond marqué de la croissance française au 2e trimestre

mercredi 14 août 2013 11h34
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - L'économie française a rebondi plus fortement que prévu au deuxième trimestre, portée par une consommation des ménages et une production industrielle dynamiques ainsi qu'un environnement plus favorable chez ses principaux partenaires européens.

Mais l'investissement, en recul continu depuis 18 mois, reste un point noir, alors que son redémarrage est jugé essentiel pour que la reprise qui s'amorce soit durable et créatrice d'emplois.

Selon l'Insee, le produit intérieur brut de la France a progressé de 0,5% au deuxième trimestre, soit nettement plus que les 0,2% prévu par les économistes interrogés par Reuters, alors qu'il restait sur deux baisses consécutives de 0,2% aux trimestres précédents.

La France enregistre ainsi son taux de croissance le plus élevé depuis celui de 1,1% au premier trimestre 2011, son retour en zone positive, après deux trimestres de baisse, marquant techniquement une sortie de récession.

L'Allemagne a fait état dans le même temps d'une hausse de 0,7% de son PIB au deuxième trimestre, là encore supérieure aux prévisions.

"On a la même bonne surprise en France qu'on a en Allemagne, mais aussi qu'on a eu en Italie et en Espagne, des chiffres meilleurs qu'attendu", estime Philippe Waechter, responsable des études économiques de Natixis Asset Management.

"On a une dynamique européenne qui a changé d'allure au printemps. Il y a des raisons spécifiques à chaque pays mais il y a aussi une diminution des incertitudes en Europe et on retrouve une situation plus normale" a-t-il ajouté.

LES DÉPENSES DES MÉNAGES EN HAUSSE   Suite...

 
L'économie française a enregistré une croissance de 0,5% au deuxième trimestre 2013, soit nettement plus que prévu, grâce à une consommation dynamique. /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Roge