Wall Street finit peu changée dans des volumes étroits

lundi 12 août 2013 22h20
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé peu changée dans de minces volumes lundi, la place boursière américaine se stabilisant après avoir subi la semaine dernière sa pire performance hebdomadaire depuis le mois de juin, soutenue notamment par les actions Blackberry et Apple.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a perdu 0,04%, soit 5,83 points, à 15.419,68. Le S&P-500, plus large, a perdu 1,95 point, soit 0,12%, à 1.698,47. Le Nasdaq Composite a en revanche avancé de 9,84 points (+0,27%) à 3.669,95.

La semaine dernière, les déclarations de responsables de la Réserve fédérale laissant entendre que la banque centrale pourrait réduire ses achats d'obligations à partir du mois prochain avaient continué d'inciter Wall Street à la prudence.

Le programme d'assouplissement quantitatif de la Fed est le principal, voire le seul, facteur de la hausse de quelque 19% du S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, depuis le début de l'année.

Tout autre propos à ce sujet est susceptible d'avoir une influence prépondérante sur l'orientation à court terme de Wall Street, surtout en cette période estivale où de nombreux courtiers sont partis en vacances.

La période des résultats trimestriels est en outre quasiment terminée, ce qui fait que les intervenants de marché toujours présents n'ont que les paroles de responsables de la Fed à se mettre sous la dent.

Le Nasdaq s'est mieux comporté que les deux autres principaux indices de Wall Street, grâce aux titres Blackberry et Apple.

L'action Blackberry cotée à Wall Street a clôturé sur un bond de 10,45% à 10,78 dollars après que le fabricant canadien de smartphones, en difficulté sur un marché de plus en plus concurrentiel, a annoncé explorer des alternatives stratégiques parmi lesquels une vente partielle ou totale de la société.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS