August 10, 2013 / 12:33 PM / 4 years ago

Pierre Moscovici voit une croissance 2013 entre +0,1% et -0,1%

3 MINUTES DE LECTURE

Pierre Moscovici prévoit que la croissance de l'économie française en 2013 se situera entre moins 0,1% et plus 0,1%. "Tous les indicateurs s'améliorent, à commencer par la production industrielle", a estimé Le ministre de l'Economie et des Finances dans une interview publiée samedi par Nice Matin. /Photo d'archives/REUTERS

PARIS (Reuters) - La croissance de l'économie française en 2013 se situera entre moins 0,1% et plus 0,1%, a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici.

Dans une interview publiée samedi par Nice Matin, il indique que les prévisions de croissance du gouvernement - +0,1% pour 2013 et +1,2% pour 2014, ces chiffres étant prévus dans le programme de stabilité remis au printemps à la Commission européenne - seront actualisées pour le projet de loi de finances 2014 qui sera présenté le 25 septembre.

"Mais nous connaissons les tendances et, cette année, la croissance sera faible voire étale, entre moins 0,1 et plus 0,1", dit-il.

Le gouvernement avait bâti son budget 2013 sur une prévision de croissance de 0,8%, qu'il a ramenée en avril à 0,1%, un niveau considéré comme encore trop optimiste par les économistes.

Il n'a pas voulu depuis l'actualiser, opposant une fin de non-recevoir à l'opposition qui avait réclamé une loi de finances rectificative pour tenir compte de la dégradation de la conjoncture.

En évoquant une fourchette allant jusqu'à -0,1%, Pierre Moscovici se cale sur la prévision faite par l'Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée fin juin.

Les économistes interrogés par Reuters dans le cadre d'une enquête publiée en juillet anticipent pour leur part une baisse de 0,3% du PIB français cette année. L'OCDE anticipe aussi -0,3% et le Fonds monétaire international -0,2%.

"En revanche, ce qui est important, c'est que la tendance s'est inversée. Après deux trimestres de croissance négative, le dernier de 2012 et le premier de 2013, les deuxième et troisième trimestres 2013 renoueront avec une croissance positive", a encore déclaré Pierre Moscovici.

"Tous les indicateurs s'améliorent, à commencer par la production industrielle", a-t-il ajouté.

Le ministre se fonde là encore sur les prévisions de l'Insee et de la Banque de France, qui tablent sur une croissance de 0,2% pour le deuxième trimestre. Pour le troisième, la Banque de France prévoit pour l'instant +0,1% et l'Insee une stagnation du PIB.

S'agissant du projet de budget 2014, Pierre Moscovici rappelle que l'"équation est connue" et confirme que, en plus d'un effort sur les dépenses, les prélèvements obligatoires devraient progresser de 0,3 point de PIB, soit l'équivalent de 6 milliards d'euros, l'objectif étant toujours de stabiliser le niveau de ces prélèvements à l'horizon 2015.

Yann Le Guernigou, édité par Jean-Loup Fiévet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below