Tesco va réduire a minima sa présence en Chine

vendredi 9 août 2013 11h59
 

par Denny Thomas et Donny Kwok

HONG KONG (Reuters) - Tesco va réduire sa présence en Chine en se contentant de prendre seulement 20% d'une coentreprise avec une entreprise publique locale, décision qui lui permettra de se recentrer sur l'amélioration de son marché intérieur et qui illustre aussi les difficultés que connaissent les distributeurs étrangers dans la deuxième économie mondiale.

Mis en appétit par une classe moyenne qui se développe rapidement sur place, beaucoup de groupes étrangers ont tenté l'aventure de la distribution en Chine mais se sont rendus compte qu'ils connaissaient mal les us et coutumes locaux, lorsqu'il s'agissait par exemple de nouer des liens avec les fournisseurs sur place.

L'allemand Metro a dit en janvier qu'il renonçait à faire de l'électronique grand public en Chine, tandis que l'américain Home Depot a dit en 2012 qu'il fermerait ses sept hypermarchés de bricolage. De son côté, Wal-Mart Stores perd des parts de marché au profit du chinois Sun Art Retail Group.

Sun Art, leader des hypermarchés en Chine avec une part de marché de 13,6%, est une coentreprise constituée entre le conglomérat taïwanais Ruentex Group et Groupe Auchan .

"Tesco est à la peine en Chine et perd de l'argent. Comme Carrefour, il avait des problèmes sur son marché intérieur qu'il lui fallait résoudre", a dit un banquier basé à Hong Kong. "Ca paraît pertinent mais en réalité Tesco avoue qu'il ne comprend pas grand chose à la Chine".

Suivant l'accord que Tesco a passé avec China Resources Enterprise (CRE), deuxième gérant d'hypermarchés chinois, ce dernier prendra 80% de la coentreprise. Sa filiale Vanguard gère 2.986 magasins, surtout des hyper ou supermarchés, en Chine et à Hong Kong, tandis que Tesco, troisième distributeur mondial, a 131 magasins.

La coentreprise permettra aux deux associés de développer leurs hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité, enseignes "cash and carry" et boutiques de spiritueux en Chine, expliquent-ils dans un communiqué.

BYE BYE ÉTATS-UNIS ET JAPON   Suite...

 
Tesco va réduire sa présence en Chine en se contentant de prendre seulement 20% d'une coentreprise avec une entreprise publique locale, décision qui lui permettra de se recentrer sur l'amélioration de son marché intérieur et qui illustre aussi les difficultés que connaissent les distributeurs étrangers dans la deuxième économie mondiale. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee