Wall Street finit une nouvelle fois en baisse

mardi 6 août 2013 22h14
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a de nouveau terminé en baisse mardi, sous le coup, comme lundi, de déclarations de responsables de la Réserve fédérale n'excluant pas un début de dénouement du programme d'assouplissement quantitatif de la banque centrale américaine dès le mois prochain.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,60%, soit 93,39 points, à 15.518,74. Le S&P-500, plus large, a perdu 9,77 points, soit 0,57%, à 1.697,37. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 27,18 points (-0,74%) à 3.665,77.

Dennis Lockhart, président de la Fed d'Atlanta, a déclaré que la diminution du "QE3" pourrait commencer dès septembre, sauf si la reprise économique n'est pas au rendez-vous au second semestre.

De son côté, Charles Evans, président de la Fed de Chicago, a dit que la Fed commencerait probablement à dénouer son programme de soutien à l'économie plus tard dans l'année, voire dès le mois prochain selon les indicateurs macro-économiques.

Le calendrier de retrait de ces mesures de soutien à l'activité, à l'origine de la hausse de près 20% de la principale place boursière mondiale depuis le début de l'année, est un sujet d'interrogations permanent pour les investisseurs depuis quelques mois.

Quand, peu avant l'été, le président de la Fed Ben Bernanke avait dit que la diminution du rythme de rachats d'actifs obligataires - actuellement de 85 milliards de dollars par mois - pourrait intervenir d'ici la fin de l'année, l'élan de Wall Street avait connu un brutal coup d'arrêt.

Depuis, au vu de l'absence de nouvelles précisions sur ce calendrier et en raison d'un nombre de créations d'emplois inférieur aux attentes en juillet - la Fed cale notamment son action sur le taux de chômage - Wall Street a repris sa marche en avant, enchaînant à la fin de la semaine dernière des records de clôture.

Lundi, le S&P 500 et le Dow Jones avaient reculé à la suite de propos de Richard Fisher, président de la Fed de Dallas, disant qu'il était en faveur de la mise en oeuvre du retrait du "QE3" en septembre.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS