Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 6 août 2013 18h26
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui s'est retournée pour finir la séance en baisse dans le sillage de Wall Street (-0,5% pour le S&P 500 vers 18h), plombée notamment par des prises de profit après sept séances consécutives de hausse.

L'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,43% à 4.032,57 points après s'être rapproché de son plus haut de l'année inscrit fin mai à 4.072,24 points à la faveur d'un gain de 2,4% en sept séances.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-3,77% à 10,22 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120 au lendemain d'une hausse de 3,4% liée à ses résultats récurrents en nette progression au premier semestre et à la confirmation l'ensemble de ses objectifs.

Dans une note, Exane BNP Paribas estime que le consensus est trop optimiste sur la valeur en sous-estimant les effets de la pression sur les prix qui pourraient compenser les baisses de coûts.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES se sont repliées sur fond d'interrogations à l'égard de la situation économique en Chine avant la publication des chiffres de la balance commerciale chinoise jeudi et celle, vendredi, des ventes au détail et de la production industrielle.

RENAULT a lâché 2,82% à 60,40 euros, BOUYGUES 2,14% à 22,43 euros, MICHELIN 1,79% à 74,54 euros, SAINT-GOBAIN 1,78% à 35,505 euros et LAFARGE 1,63% à 49,05 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile européen a reculé de 0,9% et celui de la construction de 0,75%.

* Le SECTEUR des RESSOURCES DE BASE (-2,58%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, également plombé par le sidérurgiste allemand Salzgitter, qui a chuté de 12,23% après avoir revu lundi à la baisse, pour la deuxième fois, sa prévision de résultats pour cette année.

ARCELORMITTAL a perdu 3,4% à 9,225 euros. Hors CAC, ERAMET a cédé 3,48% à 65,97 euros et APERAM 3,39% à 9,762 euros.

* Les VALEURS FINANCIÈRES (-0,69% pour les banques européennes et -1,06% pour les assureurs) ont été chahutées dans le sillage du réassureur allemand Munich Re (-5,4%), qui a accusé une baisse de 35% de son bénéfice net au deuxième trimestre.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS