Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mardi 6 août 2013 13h21
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, qui continue de se rapprocher lentement mais sûrement de son plus haut de l'année à la mi-journée dans des volumes cependant limités sur fond de nette accalmie du côté des publications économiques.

À 12h46, l'indice CAC 40 avance de 0,07% à 4.052,87 points, se rapprochant de son plus haut de l'année inscrit fin mai à 4.072,24 points, dans des volumes représentant 856 millions d'euros, 40% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois :

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DÉFENSIF sont recherchées, profitant de l'indécision des investisseurs sur la tendance à donner au marché dans un contexte de poursuite de la récession en Italie mais de rebond des commandes à l'industrie en Allemagne.

SANOFI prend 1,49%, plus forte hausse du CAC 40, L'ORÉAL 1,41%, ESSILOR 1,22% et DANONE 0,93%. L'indice Stoxx du secteur de la santé s'octroie 0,41% et celui de l'agroalimentaire 0,51%.

* CRÉDIT AGRICOLE (+1,16% à 7,93 euros) a atteint un plus haut de deux ans en matinée à 8,244 euros après avoir confirmé son intention de revenir dans le vert en 2013 au terme d'un deuxième trimestre supérieur aux attentes et marqué par le rebond de ses activités de banque de financement et d'investissement.

BNP PARIBAS prend 0,37% mais SOCIÉTÉ GÉNÉRALE cède 0,44%, reflétant les hésitations du secteur au niveau européen (-0,09%).

* À rebours de tendance, VÉOLIA ENVIRONNEMENT (-2,54%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120 au lendemain d'une hausse de 3,4% liée à ses résultats récurrents en nette progression au premier semestre et à la confirmation l'ensemble de ses objectifs.

Dans une note, Exane BNP Paribas estime que le consensus est trop optimiste sur la valeur en sous-estimant les effets de la pression sur les prix qui pourraient compenser les baisses de coûts.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES se replient sur fond d'interrogations à l'égard de la situation économique en Chine avant la publication des chiffres de la balance commerciale chinoise jeudi et celle, vendredi, des ventes au détail et de la production industrielle.   Suite...

 
Chris Viehbacher, patron de Sanofi, dont le titre affichait la plus forte hausse du CAC 40 (+1,49%) à la mi-séance. Les valeurs défensives sont recherchées, profitant de l'indécision des investisseurs sur la tendance à donner au marché dans un contexte de poursuite de la 
récession en Italie mais de rebond des commandes à l'industrie en Allemagne. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier