Le Crédit agricole en marche pour revenir dans le vert

mardi 6 août 2013 10h19
 

par Matthias Blamont et Christian Plumb

PARIS (Reuters) - Crédit agricole S.A. a confirmé mardi son intention de revenir dans le vert en 2013 au terme d'un deuxième trimestre supérieur aux attentes et marqué, comme pour Société générale, par le rebond de ses activités de banque de financement et d'investissement.

Le véhicule coté du Crédit agricole, lesté en 2012 par une perte historique pour partie liée à sa sortie de Grèce, veut dégager un résultat "significativement positif" cette année et présentera à l'automne aux côtés de sa maison mère un nouveau plan stratégique.

À 10h, l'action CASA gagne 3,8% à 8,137 euros à la Bourse de Paris, son plus haut niveau depuis août 2011, dans des volumes représentant déjà 1,2 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Le titre, en tête des hausses du CAC 40 (+0,1%), surperforme l'indice sectoriel des banques de la zone euro (+0,02%). Depuis le 1er janvier, il s'offre près de 34%.

"Il s'agit d'une bonne publication qui dépasse le consensus dans toutes les divisions", souligne un opérateur de marché au sujet des résultats, diffusés par erreur lundi soir sur le site internet de la banque française.

Entre avril et juin, CASA a vu son résultat net multiplié par 12,6 à 696 millions d'euros, pour un produit net bancaire (PNB) en très légère baisse, de 0,9%, à 4,39 milliards.

Les analystes du consensus Thomson Reuters anticipaient en moyenne un bénéfice net de 514 millions et un PNB de 4,16 milliards.

Soutenu par les activités de taux, le pôle de banque de financement et d'investissement a enregistré un résultat net en hausse de 38,1% à 254 millions d'euros et un PNB en progression de 3,6% à 1,04 milliard.   Suite...

 
Le véhicule coté du Crédit agricole, Crédit agricole S.A., a confirmé mardi son intention de revenir dans le vert en 2013 au terme d'un deuxième trimestre supérieur aux attentes et marqué par le rebond de ses activités de banque de financement et d'investissement. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pelissier