Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

lundi 5 août 2013 13h19
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, soutenue par les résultats de l'enquête PMI en Europe montrant que la zone euro a renoué avec la croissance en juillet et par la Fed, qui pourrait repousser la réduction de ses rachats d'actifs après les derniers chiffres de l'emploi américains.

A 12h44, l'indice CAC 40 s'octroie 0,17% à 4.052,39 points.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+2,29%, plus forte hausse du CAC 40) a dégagé des résultats récurrents en nette progression au premier semestre et a confirmé l'ensemble de ses objectifs, qui incluent un endettement financier net compris entre 8 et 9 milliards d'euros à fin 2013 - contre 10 milliards à fin juin.

* AXA s'octroie 1,84%, toujours soutenu par des résultats semestriels meilleurs qu'attendu. Deutsche Bank, qui a relevé son objectif de cours sur la valeur de 18 à 20 euros, espère que l'assureur soit en mesure de réduire l'écart avec Allianz.

* UNIBAIL-RODAMCO gagne 1,72% avec son secteur européen (+1,05%) soutenu par les espoirs d'un report du début d'un durcissement de la politique monétaire américaine, que certains investisseurs avaient envisagé dès septembre.

KLÉPIERRE gagne 0,95% et GECINA 0,66%.

* Les BANQUES sont recherchées dans le sillage de Lloyds Banking Group, qui gagne 3,8% après un article du Financial Times évoquant la volonté du groupe bancaire de distribuer à ses actionnaires 70% de ses profits d'ici 2015.

CRÉIT AGRICOLE prend 1,95%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,1% et BNP PARIBAS 0,55%.

NATIXIS prend 1,39% alors qu'il songe à supprimer entre 500 et 700 postes dans le cadre d'un plan de départs volontaires afin de redéployer ses moyens humains vers les pays à forte croissance, selon le Journal du Dimanche.   Suite...

 
Les valeurs bancaires sont recherchées à la mi-séance à la Bourse de Paris. A 12h44, alors que le CAC 40 s'octroie 0,17%, Crédit agricole prend 1,95%, Société générale 1,1% et BNP Paribas 0,55%. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi