HSBC livre un résultat du 1er semestre inférieur aux attentes

lundi 5 août 2013 12h18
 

par Steve Slater

LONDRES (Reuters) - HSBC a fait état lundi d'une hausse moins marquée que prévu de son résultat semestriel, le programme de baisse des coûts lancé il y a trois ans n'ayant pas réussi à compenser un recul des revenus de la banque britannique, dont le titre chutait de plus de 4% en fin de matinée.

Vers 09h55 GMT, l'action HSBC, qui évoluait en très légère hausse avant la publication des résultats à 08h15 GMT, reculait de 4,2% à 723,05 pence à la Bourse de Londres, accusant ainsi l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSEurofirst 300.

Malgré ce repli, l'action, qui avait atteint vendredi en séance un pic de plus de deux mois, était encore en hausse de près de 12% depuis le début de l'année contre une progression de 10% pour l'indice sectoriel européen.

HSBC, la première banque en Europe en termes de capitalisation boursière, a dégagé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice imposable de 14,1 milliards de dollars (10,6 milliards d'euros) contre 12,7 milliards il y a un an et un consensus Reuters de 14,6 milliards.

Ce résultat inférieur aux attentes est surtout le fait d'un recul de 7% du produit net bancaire (PNB), à 34,4 milliards de dollars, qui s'explique par l'atonie de la croissance en Europe de l'Ouest, un ralentissement de la croissance en Chine et en Asie et par le coût induit des nouvelles réglementations.

En mai, la banque avait dit qu'elle pourrait supprimer 14.000 postes supplémentaires dans le cadre de la prochaine phase d'un plan qui vise à dégager jusqu'à trois milliards de dollars (2,33 milliards d'euros) par an d'économies, en plus de ce qui était déjà prévu.

Cela voudrait dire que les effectifs de la banque pourraient reculer à 240.000-250.000 personnes d'ici 2016.

Dans ses résultats annuels publiés le 7 mai, HSBC estimait ses effectifs à 254.000 personnes après la finalisation des cessions d'actifs en cours, soit une baisse de 46.000 depuis la prise de fonction de Stuart Gulliver début 2011.   Suite...

 
HSBC a vu son résultat progresser de 10% au premier semestre, le programme de baisse des coûts lancé il y a trois ans commençant à porter ses fruits, mais les analystes financiers attendaient une progression encore plus marquée de ce chiffre. /Photo d'archives/REUTERS/Stefan Wermuth