PSA et Renault ont tiré leur épingle du jeu en juillet

jeudi 1 août 2013 11h44
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont donné en juillet de nouveaux signes de stabilisation grâce à la bonne tenue des constructeurs français, dont les dernières nouveautés ont un peu réveillé un marché toujours morose.

Selon des chiffres publiés jeudi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), il s'est immatriculé le mois dernier sur le marché français 150.248 voitures, soit une hausse de 0,9% en données brutes.

Juillet 2013 ayant compté un jour ouvrable de plus que juillet 2012, la variation en données corrigées (CJO) donne toutefois encore une baisse de 3,5%.

En juin, les immatriculations avaient reculé de 9% en données brutes, et de 4,4% en données CJO.

"On est toujours dans un schéma de stabilisation, on sent bien que la chute vertigineuse prend fin", a commenté par téléphone François Roudier, porte-parole du CCFA. "Les nouveautés ont beaucoup aidé, tout ce qui a été lancé récemment marche très bien."

Sur les sept premiers mois de l'année, le marché ressort désormais en recul de 9,1% en données CJO, contre -9,9% sur six mois, une évolution conforme à la prévision du CCFA d'une baisse de 8% sur l'ensemble de l'année, a précisé François Roudier.

Début juillet, Renault a dit attendre lui aussi une baisse de 8% en 2013, tandis que PSA Peugeot Citroën a estimé mercredi que la baisse du marché français sur l'ensemble de l'année pourrait atteindre 9%.

Les constructeurs français ont enregistré à eux deux en juillet une croissance de 2,5%, tandis que les marques étrangères ont reculé en moyenne de 1,0%.   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE