August 1, 2013 / 6:49 AM / 4 years ago

ArcelorMittal abaisse sa prévision de résultat de 2013

3 MINUTES DE LECTURE

ArcelorMittal a abaissé sa prévision d'excédent brut d'exploitation pour cette année en raison notamment d'une demande inférieure aux attentes. Le premier sidérurgiste mondial, qui prévoyait jusqu'ici un Ebitda 2013 dépassant les 7,1 milliards de dollars enregistrés en 2012, table désormais sur un Ebitda 2013 supérieur à 6,5 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros). /Photo d'archives/François Lenoir

par Robert-Jan Bartunek

BRUXELLES (Reuters) - ArcelorMittal a abaissé jeudi sa prévision d'excédent brut d'exploitation pour cette année en raison notamment d'une demande inférieure aux attentes en Europe et aux Etats-Unis et d'une baisse des prix des matériaux bruts.

Le premier sidérurgiste mondial, qui produit 6% à 7% de l'acier mondial, estime à présent que la consommation d'acier aux Etats-Unis sera stagnante, voire augmentera au mieux de 1%, en 2013, tandis qu'en Europe elle diminuera de 1,5% à 2,5%.

Il projetait auparavant une croissance de 2% à 3% aux USA et une décrue de 0,5% à 1,5% en Europe.

L'Ebitda dépassera 6,5 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros) en 2013, a-t-il dit, alors qu'il avait auparavant déclaré qu'il dépasserait les 7,1 milliards de dollars enregistrés en 2012.

En Bourse, l'action perd 2,3% à 9,668 euros à 11h27, deuxième plus forte baisse de l'indice CAC 40 à Paris (+0,44%). Elle recule de 25% depuis le début de l'année.

"Le consensus du marché était déjà à 6,6 milliards de dollars, donc leur prévision a été ramenée au niveau où se trouvait déjà le marché", constate un analyste londonien.

ArcelorMittal pense que les livraisons d'acier augmenteront de 1% à 2% cette année, grâce à une hausse de 3% de la consommation mondiale d'acier. Il estime que tous les continents, Europe exceptée, solliciteront plus d'acier qu'en 2012.

ArcelorMittal a vendu 45% environ de son acier en Europe l'an passé.

La sidérurgie mondiale subit le contrecoup d'une baisse de la demande en Europe, frappé par la récession, et en Chine, dont la croissance ralentit.

Le directeur financier Aditya Mittal a dit lors d'une téléconférence qu'au premier semestre la consommation d'acier des Etats-Unis avait baissé de 5,6%, tandis que dans l'Union européenne elle s'était tassée de 5,7%, le Brésil ne connaissant qu'une croissance de 0,3%.

"Ce sont des marchés primordiaux pour ArcelorMittal. La Chine, un marché où ne sommes pas très présents en termes de production, connait une hausse de 8,5%", a-t-il noté.

Pour le deuxième trimestre, ArcelorMittal a fait état d'un Ebitda qui a chuté de 33,5% à 1,70 milliard de dollars, alors que le consensus Reuters le donnait à 1,75 milliard.

Les investissements seront augmentés à 3,7 milliards de dollars contre 3,5 milliards précédemment en raison d'investissements supplémentaires au Brésil.

Le groupe, déclassé en catégorie spéculative en 2012, a précisé que sa dette nette avait diminué à 16,2 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre. Mais il a ajouté qu'elle remonterait à 17 milliards au terme du second semestre, en raison de l'investissement dans le fonds de roulement et du versement du dividende annuel.

Il a confirmé son objectif d'une dette nette de 15 milliards de dollars à moyen terme, mais ne compte pas récupérer de sitôt une note en catégorie d'investissement.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below