Sanofi, touché au Brésil, est plus pessimiste pour 2013

jeudi 1 août 2013 11h13
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Sanofi a abaissé jeudi sa prévision de bénéfice par action pour 2013 après des résultats du deuxième trimestre affectés par la dégradation de ses activités au Brésil et un essoufflement de son dynamisme dans les pays émergents, à cause de la concurrence des génériques.

Au cours du trimestre, Sanofi a ajusté les niveaux de stocks de produits génériques dans sa distribution au Brésil, jugés excessivement élevés. Cet ajustement, réalisé notamment par des rabais, représente une réduction du chiffre d'affaires net de 122 millions d'euros et une perte de 290 millions au niveau du résultat opérationnel.

Sanofi prévient donc que son bénéfice net par action devrait finalement reculer de 7% à 10% en 2013 par rapport à 2012 alors qu'il tablait jusqu'à présent sur une stabilité voire une baisse de 5% de ce résultat.

La Bourse a sanctionné Sanofi pour cette nouvelle, même si des analystes pensent que l'ajustement au Brésil est ponctuel et ne remet pas en cause les fondements du groupe.

A 10h45, l'action Sanofi lâche 6,34% à 75 euros, quand le CAC 40 gagne 0,25% et que l'indice sectoriel européen de la pharmacie perd 0,5%, ce qui ramène à 5% la progression du titre depuis le début de l'année.

"Les résultats sont bien en dessous des attentes mais c'est massivement dû au problème au Brésil qui semble être one off", commente un analyste, qui a requis l'anonymat. Il se dit convaincu que la situation au Brésil "n'est pas récurrente et que la baisse de l'action peut être finalement une opportunité d'achat."

Chez Natixis, Philippe Lanone souligne que la "déception" après ces résultats du deuxième trimestre est surtout liée aux plates-formes de croissance de Sanofi. Même si "les fondamentaux continent de mériter une valorisation plus élevée", dit-il, "on pourrait avoir une sous-performance par rapport au secteur pendant un ou deux trimestres".

LA PAGE DES GÉNÉRIQUES EST TOURNÉE   Suite...

 
Chris Viehbacher, directeur général de Sanofi. Le chiffre d'affaires du laboratoire français est ressorti à 8.003 millions au deuxième trimestre (-9,8% en onnées publiées et -6,3% à change constant), marqué par une perte de ventes de 481 millions due à la concurrence des génériques. Les analystes attendaient 8.461 millions d'euros, selon le consensus Thomson Reuters. /Photo prise le 7 février 2013/REUTERS/Jacky Naegelen