L'inflation à son plus haut niveau de l'année en Allemagne

mardi 30 juillet 2013 16h39
 

par Michelle Martin

BERLIN (Reuters) - L'inflation allemande est ressortie en juillet à son niveau le plus élevé de l'année, tout en restant en deçà d'un peu moins de 2%, l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE), selon des données provisoires publiées mardi.

La hausse des prix alimentaires a débouché sur un taux d'inflation annuel de 1,9% en juillet après 1,8% en juin, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un ralentissement à 1,7%.

"Rien d'inquiétant pour qui que ce soit. Les salaires des ménages augmentent de 3% environ par an, ce qui implique une hausse du pouvoir d'achat; tout va bien pour eux donc sauf si l'inflation augmente encore", observe Christian Schulz (Berenberg Bank).

L'inflation tempérée s'accompagnant d'un chômage bas et d'une forte revalorisation salariale a porté le moral des ménages allemands à son niveau le plus élevé en près de six ans, comme l'atteste l'indice GfK également publié mardi.

Berlin espère que la consommation des ménages prendra le relais des exportations pour stimuler la croissance cette année.

Un hiver rigoureux, les inondations qui ont ravagé l'est et le sud du pays en juin, ainsi que la vague de chaleur qui a suivi sont autant d'éléments qui ont provoqué une hausse des prix alimentaires, observent les économistes, qui ajoutent que cette composante de l'indice est par nature très instable.

De ce fait, ils ne pensent pas que l'inflation allemande dépassera cette année le seuil fixé par la BCE. Une enquête Reuters publiée ce mois-ci donnait un taux d'inflation attendu à 1,5% pour 2013.

Pour Alexander Koch, économiste d'UniCredit, l'inflation a sans doute atteint son point culminant, la conjoncture mondiale morose devant provoquer une fléchissement des prix des matières premières et une baisse de cette charge pour les entreprises.   Suite...

 
Le coût de la vie en Allemagne a augmenté de 1,9% annuellement en juillet après 1,8% en juin, son niveau le plus élevé de l'année, même si l'inflation reste inférieure à l'objectif de la BCE qui est d'un peu moins de 2% pour l'ensemble de la zone euro. /Photo d'archives/REUTERS/Johannes Eisele