EDF prépare la fin de son aventure nucléaire américaine

mardi 30 juillet 2013 12h48
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé mardi un accord qui prépare sa sortie du nucléaire américain, aujourd'hui fortement concurrencé par le gaz de schiste, et a relevé son objectif de performance opérationnelle pour cette année grâce à une solide activité au premier semestre, ce qui dope le titre en Bourse.

L'accord prévoit que, dans un premier temps, l'électricien public français confiera à son partenaire américain Exelon la gestion opérationnelle des cinq réacteurs nucléaires que leur coentreprise Constellation Energy Nuclear Group (CENG) exploite.

EDF percevra un dividende exceptionnel de CENG de 400 millions de dollars (300 millions d'euros) et bénéficiera d'une option de vente "à la juste valeur" de sa participation de 49,99% dans CENG à Exelon, exerçable entre janvier 2016 et juin 2022.

Le groupe estime que l'opération lui permettra de réduire son endettement financier d'environ 300 millions d'euros et aura un effet légèrement relutif dès 2015. L'accord devrait être finalisé en 2014.

"Nous ne voyons pas de place pour le développement du nucléaire aux Etats-Unis immédiatement", a souligné le PDG d'EDF Henri Proglio, lors d'une conférence avec la presse et les analystes.

"Aujourd'hui, notre arbitrage se fait en faveur des activités d'optimisation (des centrales) et des activités d'énergies nouvelles sur le territoire nord-américain."

EDF avait remis à plat sa stratégie dans le nucléaire aux Etats-Unis dès 2010, après la sortie de Constellation de leur seul projet de réacteur en cours, prévu sur le site de Calvert Cliffs, qui est depuis au point mort.

Lorsque le groupe est entré sur le marché du nucléaire américain en 2007, sous la direction de Pierre Gadonneix, il visait quatre réacteurs de nouvelle génération EPR aux Etats-Unis, avec une première mise en service fin 2015.   Suite...

 
EDF a publié mardi des résultats en forte hausse au premier semestre 2013, dopés par la France, et a relevé son objectif de résultat brut d'exploitation pour l'ensemble de l'exercice. /Photo prise le 29 juillet 2013/REUTERS/Benoît Tessier