Perrigo met fin à la saga Elan par une OPA amicale

lundi 29 juillet 2013 10h37
 

par Padraic Halpin

DUBLIN (Reuters) - Le génériqueur américain Perrigo rachètera son homologue irlandais Elan moyennant 8,6 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros), opération qui lui assurera des redevances sur un médicament vedette, ainsi qu'un statut fiscal privilégié de par sa domiciliation en Irlande.

La transaction met un terme à une saga mouvementée marquée par des péripéties légales et des échanges d'amabilités et durant laquelle Elan a rejeté trois OPA hostiles du fonds d'investissement américain Royalty Pharma avant de se mettre de lui-même en vente le mois dernier.

Perrigo, un groupe basé dans le Michigan qui confectionne des produits pharmaceutiques vendus sans ordonnance, versera 6,25 dollars en numéraire et 10,25 dollars en titres par action Elan, soit une prime de 10,5% environ sur le cours de clôture de sa cible vendredi. L'action Elan gagnait plus de 8% à 12,05 euros lundi matin à la Bourse de Dublin.

"Ce qui nous intéresse, ce sont les implications pour l'expansion à l'international. Nous estimons que c'est financièrement convaincant et lorsqu'on ajoute la domiciliation en Irlande et ses synergies fiscales, alors nous pensons que c'est vraiment pertinent", a dit à Reuters le directeur général de Perrigo Joe Papa.

Elan bénéficie d'un impôt sur les sociétés (IS) au taux de 12,5%, alors qu'il est de 35% aux Etats-Unis, un élément de poids dans le choix de Perrigo qui n'aura aucun mal à transférer son siège social.

De même, le génériqueur américain Actavis avait pu ramener son taux d'imposition de 28% à 17% en rachetant le laboratoire basé à Dublin Warner Chilcott en mai pour cinq milliards de dollars.

EXCELLENTE SOURCE DE FINANCEMENT

Reuters avait rapporté en exclusivité la semaine dernière que Perrigo et Forest Laboratories se préparaient à soumettre des offres et qu'Elan espérait annoncer une vente dès la début de cette semaine.   Suite...